lundi 6 mai 2019

Glyphosate : analyses troublantes des mangeurs bio.


(seule méthode sûre pour désherber « bio ». Méthode qui a beaucoup motivé nos grand-mères pour aller « à la ville »).

—————-

Depuis la révélation des résultats, les 23 pisseurs involontaires de glyphosated'Avranches (Manche) s'interrogent. 

Adeptes du bio, non-utilisateurs de produits phytosanitaires, ils sont tous positifs au glyphosate avec des taux allant de 0,35 ng/ml à 2,39 ng/ml. Parmi eux, une petite fille de 4 ans, Jeanne, positive avec un taux de 1,74 ng/ml. L'Organisation mondiale de la santé préconise des taux minimums de 0,1 ng/ml.

"Je mange bio, je n'utilise pas de produits", confie une agricultrice bio à Saint-Senier-de-Beuvron, surprise de son taux de 1,74 ng/l. Tellement surprise qu'elle a réalisé un second test qui lui a confirmé le premier avec un taux approchant de 1,68 ng/l. "J'ai fait analyser l'eau de mon puits et il n'y a que 0,08 ng/l de molécule de glyphosate." Les résultats qui tombent à travers toute la France chez les pisseurs involontaires sont difficiles à analyser. "Dans une même famille, un homme et une femme qui vivent sous le même toit et qui mangent la même chose ne vont pas du tout présenter les mêmes résultats. C'est incompréhensible".

Encore plus déroutant quand des agriculteurs de la Fdsea du Calvados, utilisateurs de glyphosate, se retrouvent avec des taux moyens inférieurs de 0,4 ng/ml. 

Source

—————

Qui fait les analyses, qui les paye, sur quels échantillons ?

Ceci étant, que veut dire « bio » actuellement si ce n’est payer 60% plus cher ?