mercredi 17 avril 2019

Notre-Dame de Paris et sa Magie protectrice.




Source  à lire. 


Par sa situation privilégiée, Paris est en un point de l’Ancien monde qui ne pouvait manquer de retenir l’attention des initiés présidant aux destinées humaines. 

C’est ainsi que les Templiers, émules cisterciens, héritiers des traditions d’Orient et d’Occident, dans une nouvelle synthèse cosmogonique, projetèrent dans l’avenir une nouvelle forme architecturale, symbole universel. 

Graine d’Orient, germée en terre portugaise, Notre-Dame-de-Paris, par la perfection de ses formes architecturales, par la précision de son Nombre, par le développement de ses rythmes harmoniques, est magique. 

Lorsqu’on découvre l’éventail prodigieux de connaissances ésotériques, numériques, astrologiques, alchimiques et cosmiques qui ont présidé à cette construction, on se trouve saisi d’une respectueuse admiration. 

Notre-Dame-de-Paris n’est en fait que le réceptacle magique de communication entre le ciel et la terre, un poste émetteur et récepteur dont la vibrante antenne relie Paris aux émissions cosmiques que le ciel lui destine.

Une  histoire de Notre-Dame :

http://lieuxsacres.canalblog.com/archives/2007/02/19/4063270.html

Des druides à la cathédrale en passant par le culte des Dieux romains... un lieu sacré depuis la nuit des temps.

http://lieuxsacres.canalblog.com/archives/2007/02/19/4063130.html

http://lieuxsacres.canalblog.com/archives/2007/02/19/4063190.html





Le Portail royal était revendiqué par les partisans de l'astrologie et les hermétistes. - La porte voisine, celle de Sainte-Anne et de Saint-Marcel, l'était et l'est encore par les alchimistes.
A les entendre, le récepte, le secret de la sublime pierre des sages est inscrit sous la statue qui se dresse sur le trumeau, tranchant en deux la baie. Cette statue, - qui n'est qu'une reproduction, car l'original est placé dans la salle des Thermes, au Musée de Cluny portraiture un évêque, debout, mitré et crossé, bénissant d'une main ses visiteurs et foulant aux pieds un dragon sorti d'une sorte de chapelle funéraire où une femme morte est assise dans un linceul enveloppé de flammes.

.....

Notre-Dame de Paris est mystérieuse car elle est à la fois catholique et occulte et elle greffe sur la symbolique chrétienne les préceptes de la Kabbale.
......

Les courants telluriques seraient au nombre de 4:

-Un premier, à 69m de profondeur, passe au pied de la tour nord et se dirige en diagonale vers le noeud tellurique de Notre-Dame vers l'Est. (Mannheim, Hagueneau, Sarreguemines, Metz, Verdun, Reims, Meaux, Paris, Versailles, Dreux, Mortagne, Alençon, Mayenne, Autrain, Dol-de-Bretagne, Saont-Malo, Jersey, Guernesey, Bournemouth et Stonehenge)
 
-Le deuxième, à 78m, se dirige vers le nord. ( Bruxelles, Oudemaarde, Lille, Arras, Amiens, Beauvais, Senlis, Paris, Versailles, Chartres, Orléans, Bourges, Moulins, Clermont-Ferrand, Rodez, Albi, Toulouse, Bourg-Madame, Andorre et termine en Espagne)
 
-Le troisième, à 92m, en direction de l'Est. ( Stuttgart, Sarrebourg, Strasbourg, Metz, Chalons-sur-Marne, Paris, Evreux, Lisieux, Caen, Carentan, Cherbourg, Bournemouth)
 
-Le quatrième, à 83m, aussi en direction de l'Est.( Tyrol, Zurich, Lucerne, Bâle, Mulhouse, Belfort, Vesoul, Chaumont, Troyes, Melun, Paris, Chartres, le Mans, Laval, Rennes, Saint-Brieuc, Guingamp, Morlaix, Brest, Atlantique)
*Le courant aquifère le plus important, chargé en tellurisme éléctro-magnétique, donc à l'eau radio-active et curative, se dirige vers l'Est. ( Allemagne, Apperwiller, Erstein, sud de Strasbourg, Bar-le-Duc, Nancy, Toul, Vitry-le-François, Sézanne, Paris, Chartres, Chateaudun, Vendôme, Tours, Poitiers, Niort, La Rochelle où il se divise en deux branches: Ile de Ré, ile d'Oléron, Atlantique et Angoulême, Bordeaux, Saint-Jean-pied-de-Port et Espagne )
 (NB : sources sur la source)
 
----------

"On n'est pas sortis des ronces". 

Si voyez ce que que je veux dire...

....Nous étions protégés.

(Vous le savez, je crois aux forces invisibles de l'univers...)


L'analyse de Géocédille, laissée en commentaire. Merci à lui !



Analyse symbolique :

Les pierres de l'église, selon l’Évangile, symbolisent les membres de l'Eglises, que le christ appelle "pierres vivantes" à la suite de la première pierre, saint Pierre.

Toutes ne sont pas sauvées cependant. Le sommet de la croisée du transept s'est effondrée. A mon sens cela symbolise le faux de la structure ecclésiale, la clef de voûte centrale c'est l'évêque.

Et justement l’évêque primat des gaules, Mr Barbarin, a démissionné empêtré dans les histoires de pédophilie.

La charpente en bois et sa couverture protègent les pierres de l'église tout en n'étant pas de pierre elles mêmes. Désormais cette protection est partie.

Symboliquement il s'agirait de la protection dont l'Eglise bénéficie de la part de non chrétiens ou de chrétiens d'apparence. Ceux qui allaient à l'église par convention sociale. Ceux qui défendaient les principes de l'Eglise non par foi mais par intérêt de classe, politique ou personnel.

Aujourd'hui ils ont adopté la nouvelle pensée unique, se disent favorable au mariage gay au multiculturalisme, à la mondialisation nécessaire, à l'immigrationisme parce que le vent a tourné.

J'en viens à la flèche, structure moderne posée sur la base ancienne.

Elle symbolise la nouvelle église, née au 19e siècle posée sur l'église médiévale et qui la domine en hauteur. C'est le modernisme catholique avec ses nouveaux dogmes promulgués au XIXe siècle : l'infaillibilité pontificale (1870), l'immaculée conception (1854), l'assomption de Marie (1950) et évidemment l'Eglise nouvelle issue de Vatican II.

La chute de la croix signifie que la France n'est plus protégée spirituellement par le christ.

La chute du coq symbolise la chute de la France elle-même, cependant cette chute ne se conclue pas par sa destruction.


Contrairement à toutes attentes le coq, qu'on croyait fondu dans la fournaise, a été retrouvé miraculeusement intact, et sans doute contenant toujours les reliques des saints ainsi que le clou de la croix.

Conclusion. 

L'Eglise, décapitée, est purifiée par le feu. (Apocalypse 3:18)

La France chute mais ne périt pas.

De l'Eglise sera retranché tout ajout moderne symbolisé par la flèche du XIXe siècle.