vendredi 12 avril 2019

Le Vietnam, 35ème puissance mondiale Vs Bayer.



Et on se demande encore pourquoi et comment les opiacés et le Glyphosate empoisonnent des générations entières ?
Le « petit » Vietnam n’a pas oublié : 



Le Vietnam part en guerre contre la firme américaine Monsanto, devenue propriété du géant de l’agrochimie allemand Bayer. Invoquant la « toxicité » des produits contenant du glyphosate et leur impact sur l’environnement et la santé, le ministère de l’agriculture et du développement rural vietnamien a annoncé, mercredi 10 avril, le retrait du pesticide de la liste de produits autorisés dans le pays.

Depuis plusieurs années, le pays a engagé une bataille judiciaire afin que le géant de l’agrochimie indemnise les victimes de l’agent Orange, un défoliant toxique ultra-puissant et très nocif commercialisé par le groupe américain, employé par l’armée américaine de 1961 à 1971, pendant la guerre du Vietnam. Selon l’association vietnamienne des victimes de l’« agent orange », plus de trois millions de Vietnamiens sont encore affectés aujourd’hui par les conséquences de ce produit chimique.



...le ministre de l’agriculture américain est monté en première ligne, jeudi, pour défendre la molécule. « Nous sommes déçus » par la décision de Hanoï, « qui va avoir des effets dévastateurs sur la production agricole mondiale », a réagi le ministre Sonny Perdue dans un communiqué. « Si nous voulons nourrir dix milliards de personnes en 2050, les agriculteurs du monde entier doivent avoir accès à tous les outils et technologies à leur disposition », justifie le responsable, critiqué pour ses liens avec les lobbyistes de Monsanto. Source

——————————-




Rappels : 

Bayer Wikipedia

Bayer et IG Farben.

«  l’empire économique allemand le plus puissant de la première moitié de ce siècle fut l’Interessengemeinschaft Farben ou IG Farben. Interessengemeinschaft signifie "Association of Common Interest"(association d'intérêts communs) et n’était autre chose qu’un puissant cartel formé de BASF, de Bayer, de Hoechst et d’autres entreprises chimiques et pharmaceutiques allemandes. IG Farbenétait le plus grand bailleur de fonds de la campagne électorale d’Adolph Hitler. 
L’enquête du gouvernement des États-Unis sur tous les facteurs qui ont mené à la Seconde Guerre mondiale en 1946 est arrivée à la conclusion que sans IG Farben, la Seconde Guerre mondiale n’aurait tout simplement pas été possible. Nous devons nous attaquer au fait que ce n’était pas le psychopathe, Adolph Hitler, ni les mauvais gènes du peuple allemand qui ont provoqué la Seconde Guerre mondiale. La cupidité économique de sociétés comme Bayer, BASF et Hoechst a été le facteur clé dans la réalisation de l’Holocauste. »
Continuons:
« Le Tribunal pénal de Nuremberg a condamné 24 membres et dirigeants d’IG Farben à la suite de meurtres de masse, d’esclavage et d’autres crimes contre l’humanité. Étonnamment cependant, en 1951, tous avaient déjà été libérés, continuant à travailler comme consultants pour des sociétés allemandes. Le tribunal de Nuremberg a dissous l’IG Farben, mais pas ses membres, en particulier Bayer, Hoechst et BASF. Aujourd’hui, chacune des trois « filles » de l’IG Farben est vingt ou trente fois plus grande que l’IG Farben était à son apogée en 1944, dernière année de la Seconde Guerre mondiale.