lundi 8 avril 2019

Après le "DAL", le "DAM".

Le Droit Opposable à la Migration.

.....à quand un mix des deux ? Septembre 2019 ?


(des années... et Merkel ne fait rien ?)


- Remplis-tu, toi aussi, toutes les conditions pour émigrer ? et rejoindre un pays de liberté d'expression, économiquement évolué ?

- Non, de plus je ne sais pas à quel pays demander l'asile.

- OK. Pour toi, pas d'asile. Le sur place. Mais on a besoin de toi ici, pour accueillir dans de bonnes conditions. Fierté assurée du devoir accompli. Pas comme en Grèce, nation défaillante raciste. 



Lis :


Selon Reuters et Al Jazeera , la police anti-émeute grecque a utilisé des gaz lacrymogènes et des fusées éclairantes pour contraindre des centaines de migrants à rentrer dans leurs camps alors qu'ils voulaient se rendre en Macédoine du Nord. Les autorités grecques ont même envoyé des bus pour ramener certains des migrants dans leurs camps de réfugiés, mais ceux-ci ont refusé de monter à bord et ont demandé à passer en europe.
Les escarmouches se déroulent depuis des jours et des milliers de migrants ont planté des tentes dans une zone proche d'un camp de migrants officiel et ont fermement refusé d'en partir.
Les migrants ont insisté sur le fait qu'ils ne voulaient pas se battre avec la police grecque mais qu'ils voulaient seulement se rendre en Macédoine. source

Le tout suite à une fake-new :
De fausses rumeurs selon lesquelles les États des Balkans s'apprêtaient à ouvrir leurs frontières pour permettre à des dizaines de milliers de migrants bloqués en Grèce depuis des années de se rendre en Europe ont provoqué plusieurs jours d'escarmouches entre la police grecque et des migrants près de la frontière nord du pays.