samedi 1 décembre 2018

"Courage les Poussins".












La Préfecture de Paris est-elle réveillée ? Et pas seulement celle de Paris ! Il y a eu pas mal de préfectures "violentées" en province aussi.

Vous plaisantez LCNEWFMtv ? Quelles violences ? 

Regardons les rues barrées (image 1) dès 8 h le matin, ainsi que le nombre de manifestations autorisées dont celle de l’inénarrable LDNA le même samedi !!!!! Et je serais tentée de penser que les débordements étaient attendus. Souhaités ?

Les GJ n'ont pas le droit de remonter les Champs Élysées, pourquoi ? Ils arrivent sans service d'ordre, sans encadrement, se dispersent dans les rues le nez au vent, reconnaissables "à la couleur"...

Les "vieux" services d'ordre à l'ancienne ont disparu, les "services d'ordre staliniens". On voit bien à quoi ils étaient utiles, au maintien de l'ordre.

Sur la Place de l’Étoile, en 1936, les brigades à cheval ont attaqué les manifestants au sabre.
Les manifestants coupaient les jarrets des chevaux. Des morts...
Que demandaient les manifestants en 1936 ? 
Une semaine de congés payés. 

Ceux qui en appellent à l'armée ne savent pas ce qu'ils disent.


Des casseurs ? de gauche de droite ? Oui, comme prévu. C'est quoi, la nouveauté, là ?



Des flics qui cassent infiltrés hier.




La nouveauté c'est "organiser le pillage et les débordements".

Des types de 20 à 60 ans qui en ont raz le bol de tout et habités par le "no future", forcement, ça se rassemble et ça casse ! 

Surtout quand on refuse de canaliser. Les gars se rejoignent et les plus forts cassent.

Pourquoi ne pas avoir vidé les Champs et formé une haie de CRS ? les GJ au milieu. 

Ensuite ça pleurniche que des "vitrines ont été brisées" et autres "débordements".

Ceux qui ont eu l'habitude de manifester ici savent de quoi je parle. De mon point de vue, il n'y a pas eu de gros "débordements". 

Il n'y a pas eu de "convergence des luttes". Ce qui, de mon point de vue est inquiétant quant à l'état de division du peuple. 

C'est d'autant plus ingérable et explosif que les mécontentements sont éparpillés. C'est le "Corps Social Morcelé", typique de la schizophrénie dans laquelle nous sommes entrainés.

Cela ne le restera pas, il faut juste un point de fixation, y compris (et surtout) jetable.

Les grosses manifestations sont toujours violentes. Hier le pouvoir savait qu'il y aurait foule à Paris. Et, avec pertinence, le même pouvoir a laissé se dérouler des manifestations différentes et parfois antagonistes dans leur mots d'ordre.

Nous avons aussi appris, hier, que 252 types bien motivés peuvent, à eux seuls, détruire ce qu'ils veulent. Rappel salvateur ?

De fait, nous prenons, grâce aux chaînes info, des leçons de guérilla urbaine (je me répète).

Pour l'émancipation des jeunes générations ! Ou...