mardi 11 décembre 2018

Couleurs primaires.

....l’interpellation préventive des fichés S radicalisés, jamais ?

Nous sommes aujourd’hui en Urgence Attentat, rien que ça !

Sur LCI, à 5h du matin, pas une seule fois ne sont prononcés les mots islam ou islamisme, ni GJ.

Traîtres, jaunes, système pourri, corruption, petites mains du système, état dans l’état, protection politique, idéologie identitaire autorisée vs peste brune, nazis, petits blancs.

« Petits blancs », je l’ai entendu mille fois répété hier. « La révolte du petit blanc ». Quel mépris ! Insupportable !

Qui donne la cadence ? Qui impose son rythme ? Pas les « petits blancs ».





Le Code couleurs remplace le discours idéologique. Logique, un pays d’illettrés qui n’étudie plus les idéologies ne peut plus discourir. On lui colle des pastilles.

Dans la case « vert », la taxe carbone et les islamistes.

Dans la case jaune, ceux qu’on croise dans les gares. (Heures les plus sombres).

La guerre civile en marche ? Entre blindés et populations restées sagement en marge, les « petits blancs » sont cernés.
Ni le nombre, ni la force ne sont dans leur camp.

Sur ce territoire en ruine culturelle, c’est le chant du cygne des identitaires blancs avant même qu’ils n’aient pensé à revendiquer leur culture.

Les identitaires blancs, ça doit correspondre à quelques milliers de gens, pas davantage.

Les identitaires verts et noirs à beaucoup plus.

Je vais devenir anarchiste si ça continue. Noire. On verra si j’arrive à m’inscrire dans une intersectionnalité. « Ni Dieu, ni maître ».

Fichée S par les uns, égorgée par les autres. Police et soumission.

————-

Florilège ci-dessous. Et n’oubliez pas d’acheter le nounours.