mercredi 14 novembre 2018

« Surveiller ou punir ».

Les autorités chinoises ont commencé à déployer un nouvel outil de surveillance : 

un logiciel de "reconnaissance de la démarche" qui utilise la forme du corps et la manière de marcher, qui permet d'identifier des personnes même lorsque leurs visages sont masqués par des caméras.




L’asservissement par l’IA, en complément :


« Les deux mon général ».