dimanche 4 novembre 2018

Se recueillir avec Mickey.

Les parcs Disneyland feraient face, partout dans le monde, à un afflux de visiteurs venus disperser, en toute discrétion, les cendres de leurs proches dans les parties les plus enchantées du parc.

il existe une  légende urbaine selon laquelle Walt Disney se serait fait inhumer sous les rochers de l’attraction Pirate des Caraïbes du premier Disneyland. 

Selon certaines de ses variantes il aurait été maintenu, même, dans un sommeil identique à celui de la Belle au bois dormant, et tout l’appareillage du parc, du parc comme gigantesque laboratoire de Frankenstein, serait une sorte de respirateur artificiel — Walt Disney avait d’ailleurs continué à signer tous ses films.  

 (???????????????) 


De nombreux visiteurs transformeraient bien les parterres des parcs Disneyland en ce qu’on appelle pudiquement, dans nos cimetières, des carrés du souvenir. 



Les équipes de nettoyage, tout autour du monde, seraient aujourd’hui formées à cette problématique, des filtres spéciaux auraient été installés sur leurs aspirateurs, faire rentrer cendres à Disneyland reste plus facile que de faire rentrer du shampoing dans un avion.

La technique la plus répandue, saupoudrer le défunt un peu partout comme on assaisonnerait le royaume de la magie avec un peu de l’amertume de la mort.

source images

On oublie que le premier Disneyland était un projet de cité idéale dont le parc n’aurait été que le dépliant publicitaire en 3D, ou la cathédrale modernisée. Disneyland, dans le premier projet de Walt Disney, c’était plus un village fermé pour retraités qu’un projet pour enfants. Tout était prévu et rationalisé, jusqu’au ramassage des ordures et à l’inhumation de morts. 

Disneyland Paris est d’ailleurs, d’après les termes de la convention signée avec l’état en 1987, autant un parc d’attraction qu’une opération de promotion immobilière. source

 ------

....rien à ajouter.....