samedi 24 novembre 2018

Leçon de guérilla urbaine en direct live.

Sur LCI à l’instant : «  peu de manifestants. Des casseurs. Des gens défavorisés. Un mouvement en perte de vitesse, l’extrême-droite, etc... ».

En résumé, deux types abrutis auraient mis le feu aux Champs Élysées. Rien de grave.

Pensent-ils qu’il soit judicieux d’énerver un peu plus les « de souche » en les méprisant ?

Les gars sont là depuis 7h ce matin, ils sont motivés, la nuit pourrait être difficile...

Pas de vitrines cassées, pas de pillage...juste le feu et la rage.

Ce matin quand j’ai vu que tout Paris était bouclé je me suis dit que ça allait exacerber la colère
et la détermination. Classique.

Du face à face avec les forces de l’ordre, comme tout au long de l’histoire de ce pays.

Je serais M je me ferais du souci : ni besoin de syndicats, ni de politiques, ni de porte parole véreux...

Pas besoin, mais pire, plus envie !

La démocratie, telle qu’on nous la vend, tangue. C’est chaud-bouillant.

Bravo les français !





D