lundi 5 novembre 2018

De quoi vivent les banques ces jours-ci ?

Des taux d’emprunt interbancaires.

C’est tout. Elles se passent nos épargnes, appliquent un taux pour ce transfert dématérialisé et créent des bénéfices à partir de rien.

Ex nihilo, génération spontanée de monnaie.


Libor, fixé à Londres.

Tout est sous contrôle, tout va bien. Youpi !