jeudi 11 octobre 2018

L'horreur de la colonisation du Congo.

Léopold II de Belgique (1835-1909) se vit octroyer une partie du Congo à titre personnel en 1885 à l’issue de la conférence de Berlin.

La manière dont, pendant 20 ans, il traita les autochtones, massacrés, mis en esclavage sans nourriture, mutilés, fut si violente que l’opinion publique internationale fut alertée, notamment à l’initiative de l’écrivain britannique Conan Doyle (créateur du personnage de Sherlock Holmes) et qu’une commission d’enquête internationale fut mise en place en 1905 pour enquêter sur ce qui était devenu un véritable génocide. source et plus

Les mains coupées : 



L’administration de l’État indépendant du Congo a organisé la torture et la mutilation des indigènes qui cherchaient à se soustraire au travail forcé ou qui n'étaient pas jugés suffisamment productifs.

Cette tâche était accomplie par des Africains du Congo, enrôlés souvent de force dans les troupes du gouvernement. Afin d'éviter que les exécuteurs, munis d'armes à feu, ne se révoltent contre leurs maîtres ou utilisent leurs cartouches pour du braconnage, on exigea qu'ils justifient chaque cartouche utilisée par la main droite de la personne tuée.
 
Cette technique a conduit à de nombreuses exactions et atrocités. Les exécuteurs et bourreaux, après avoir utilisé les balles pour braconner ou pour d'autres desseins, prélevaient des mains droites sur des vivants pour les justifier. source et plus.

 Lire les témoignages de l'époque sur cette source.

 

------Plus ou moins dérangeant ou tout autant inacceptable et inhumain que les trois vidéos que j'ai du retirer des commentaires ? (ici).

Les images de meurtre et de torture d'un humain ne seraient-elles pas toutes également condamnables ?

En quoi la couleur de peau serait-elle une excuse ou une explication de la barbarie et une permission tacite de publication ?

En quoi, regarder l'ignoble souffrance des noirs congolais serait-il plus acceptable que visionner la souffrance blanche, verte, jaune ou bleue ?

L'une serait-elle supérieure aux autres ? une échelle de valeur dans l'immonde ?

Je note avec dégout qu'on a le droit sur le net de montrer ces images insoutenables de cruauté totale sur la population noire mais que la censure s'abat sur les images de tortures identiques appliquées aux populations blanches.

Le Mal et le Bien à géométrie variable ? Messieurs les censeurs, je vous attends.