dimanche 21 octobre 2018

De l’utilité du quanta-soi.

(J’espère récupérer un internet « normal » aujourd’hui ...)
———————————-
Ou autrement dit :

-du « monde sensible » au monde « insensible ». (Oui, l’étymologique ça pince).

-De ce qui peut être ressenti, appréhendé et compris à ce qui n’existe pas, qui est hors sens.
Qui relève donc de la pure propagande sans racine dans le réel observable, qui dépend de l’imaginaire, qui n’existe pas comme objet observable.

————————————

Vidéo offerte par Géocedille :

Quand la physique quantique appuie les théories du genre.



Dans le tableau ci-dessous, genre a remplacé sexe. L’étude (!) montre que nous reconnaissons son genre en premier chez l’autre. Pas son sexe, son genre.





Évidemment c’est faux. On reconnaît une personne de sexe féminin ou masculin pas un genre non-binaire, binaire ou licorne. Notre cerveau trie par sexe pas par genre. Inutile de faire la démonstration.

On ne dit plus trans-sexuel on dit trans genre. Pourtant, né homme, il a bien changé de sexe pour accéder au genre et à la nouvelle terminologie agréé par l’OMS.

Si je deviens homosexuelle, genre queer, les autres me reconnaîtrons femme. Le genre c’est l’intime selon ce que j’en ai compris. Mon genre cis ou non-binaire ne regarde que moi.

A moins que je n’impose mon genre et non mon sexe par la violence physique ou socio-politique.

Le sexe des genres devient une notion quasi religieuse. Je mets cette tendance dans le même panier que le voile islamique.

Dans le réel, les amis, que me chaut que mon épicier soit musulman queer ou que ma voisine dorme avec sa meilleure amie ?

Qu’est-ce que ça change dans mes rapports avec eux ? Rien. C’est leur vie privée. Je m’en moque.

Pourquoi ces gens, par contre, voudraient me faire porter le poids de leurs identités et entrer avec une lourde violence politique dans mon propre espace privé ?

Le sexe est biologique le genre est un instrument politique. Ce n’est pas le sexe qui sous-tend la PMA pour tous mais bien le genre.

Un homme trans ne pourra jamais accoucher mais a droit à l’adoption dans un esprit d’égalité de genre.

La notion du « moi-je-suis » s’impose à nous. Moi je suis un chat « Snapchat », moi je suis musulman « le voile politique », moi je suis BDSM (? ;) et si tu n’acceptes pas de tâter de mon fouet tu es une sale conservatrice, tu nies mes droits sexuels, tu iras en prison.

Diviser diviser diviser en cellules de plus en plus petites.

Il a raison le queer musulman de la vidéo, on finira par trouver des elfes cis-genrés en partouze avec des hobbits non-binaires racisés, c’est une question quantique d’univers parallèles.

La bonne nouvelle c’est que les multi-univers comme les multi-amours tournent « en même temps ».

La grande tournante cosmique, poussez pas il y en aura pour tout le monde.

Ça c’est l’appel de la marque « Genre », dans le réel, c’est faux mais fuck le réel !

Planck-ez vous !

(Je sais pas pour vous mais, de mon côté, l’un dans l’autre j’aurais bien rigolé dans cette vie !)