lundi 10 septembre 2018

« La stratégie des mille entailles ».

Oui, théorisée par l’EI.

Les types aux coins des rues qui frappent les inconnus au couteau c’est une théorie guerrière pour mettre l’ennemi à genoux et, à terme, installer le califat qui seul rétablira la sécurité.

Une source de 2015 !Une autre de 2017.

Le fait est qu’au bout d’un certain temps chacun appellera de ses vœux l’instauration de la charria plutôt que de risquer sa vie en allant acheter le pain. Le moral en berne, résigné... effrayé...

Déséquilibrés ou islamistes ? L’un n’empêche pas l’autre que je sache.

Je parlais avec un jeune algérien de seconde génération. Au détour de la conversation il me dit :

-« Pourquoi vous ne nous aimez plus ? » (sic)
- « peut-être que si en croisant chaque FDS vous vous demandiez s’il n’allait pas vous planter un couteau en hurlant « Jesus revient », vous aussi vous nous éviteriez ».
-(éclat de rire) « vous avez raison ».

La pire guerre qui soit. Une sale guerre. Un guerre d’usure.

Ce ne sont pas nos gouvernants qui nous protègeront.

Nous sommes les agneaux offerts en offrande à leurs divinités. La seule riposte populaire bien timide que j’aperçois c’est voter pour les partis anti-migrants...

LOL. C’est faible...! Limite dramatique. J’ôte limite. C’est dramatique.

Un peuple armé de smart phones face à une armée toujours renouvelée de fous d’allah.

Ils nous asphyxient. C’est le retour du moyen âge, le siège du château qui justifiait les réserves alimentaires.

La question est la même qu’alors : combien de temps tiendrons-nous ?



« Pensez chatons ».