lundi 20 août 2018

« Ne prends pas froid, prends ton écharpe et ton couteau ».

...je suis épuisée, pas le moral... bref...

Donc, maintenant en faisant ses courses on est tué « pour un mauvais regard ».

Les attaques au couteau c’est un truc de l’EI. Une permission en quelque sorte...chaque jour, hop ! Un ou deux égorgements !

On attend les émeutes, quoi ! Les gens en colère de ne plus pouvoir consommer, ceux qui s’inquiètent de la loi Schiappa, ceux qui ne peuvent plus partir en formation grâce aux lois de M, ceux qui partent avec de plus petites retraites, ceux qui n’en ont pas, ceux qui voient les allocs baisser et ceux, de plus en plus nombreux qui n’ont rien.

Rien du tout. Moins que rien...incroyable le nombre de gens « précaires ».

La précarité c’est la norme. Bétail humain alimenté sans être nourri.

-« Hô ! Tu as vu le nombre de drogués ? C’est fou, non ?! »

-« Non, ce qui est fou c’est de tenir sans être drogué ».

Le discours : « ouai, mais bon, on est un pays riche », me ressort littéralement par les trous de nez !

La France est un pays pauvre, avec des pauvres dedans, les riches représentent 10% de la population et cette classe est elle-même disparate.

Quel rapport entre un chef de service d’un Grand hôpital parisien qui gagne très bien sa vie et un entrepreneur fortuné  de travaux public ou un cadre de HSBC ?

Et dans les 10% je compte ceux qui se croient riches ! Les vrais riches on ne met jamais la mains dessus.

La France est un pays pauvre d’autant plus que je ne vois que des poulets sans tête, en colère mais divisés en sexe, couleur de plumes, tailles et poids.

Sans vision, pire, sans espoir ! « On le sent bien le dernier choc pétrolier ». C’est ce que je me dis, pour le raccrocher à une pensée cartésienne...

Ils nous bassinent avec des choses absolument sans aucun intérêt et nous, on écoute...

Parce que si on réfléchissait ça serait pire...