samedi 25 août 2018

Arabie Saoudite : la première brebis sacrifiée.


Canal France Algérie TV (@CFranceAlgeriie)

L Arabie Saoudite, allié objectif de la France et qui a reçu la légion d honneur, exécute une femme pour délit d opinion.

Une nouvelle déclaration des droits de l homme doit être rédigée ailleurs... 



....à la veille de l’Aïd El-Kebir, fête du sacrifice du mouton, ce régime moyenâgeux Wahhabiste  a inauguré les festivités par le sacrifice d’une femme, offerte comme bouc-émissaire à la faune islamiste saoudienne assoiffée de sang.
En effet, Al-Ghomgham, militante chiite connue pour avoir participé et documenté des manifestations de masse dans la province orientale débutées en 2011, pour mettre fin aux discriminations contre les citoyens chiites saoudiens, a été exécutée, décapitée au sabre, sur la place publique, la veille de l’Aïd El-Kebir.
Militante pour les droits des femmes et la libération des prisonniers politiques en Arabie Saoudite, Al-Ghomgham a été arrêtée en 2015 avec son mari, et détenue en prison.
Déclarée coupable pour avoir exigé la liberté pour les femmes et les citoyens chiites saoudiens, elle a été condamnée à mort.
Depuis la date de son incarcération, aucun pays n’a protesté contre sa condamnation à mort. N’a réclamé sa libération. N’a demandé de commuer sa peine de mort en peine d’emprisonnement.
Aucun média n’a relayé l’information. Ni, encore moins, mené campagne pour sa libération. Black-out total. Les intérêts financiers supérieurs de leurs États respectifs commandent le silence. Leur complicité est écœurante.




Allô ! Les féministes musulmanes !!!! Et les autres !!! Les FEMEN !!!!!




Et lui ?