jeudi 12 juillet 2018

Un « phobe » pour un « isme ».

Futé ! On désengorge les tribunaux !

Dans la constitution les mots « race » et « sexe » ont disparu.

On ne peut plus être raciste puisqu’il n’y a plus de référence aux races.

Nous pourrons devenir « negro-phobes » ou « homo-phobes » de la même façon que je suis claustrophobe ou agoraphobe.

Negro-phobe devient un trouble du comportement et non une position idéologique.

Les hôpitaux psychiatriques développeront des services dédiés, les tribunaux encombrés se videront.

Par principe de précaution il était pourtant plus judicieux de garantir l’égalité des droits.

Être noir, maintenant c’est comme être roux.  Une source

Bravo ! C’est vraiment une belle avancée vers la société des castes ! Pourquoi ne raye-t-on pas les mots : haine, mort, laideur, méchanceté, souffrance....?

Pendant ce temps M supprime des postes dans la fonction publique...