dimanche 29 juillet 2018

Ami, auteur, publié !

Je fais la publicité pour les livres de mon ami-rtuel, Le Gallinacé.

Si je ne le faisais pas il ne serait plus mon ami ! ;)

"Paris est une Gazelle I : Enfer" 



"Paris est une Gazelle II : Purgatoire"

"Puisque écrire, c'est tricher", écrit-il. Non, pas vraiment ou pas du tout.

"Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose" disait Lacan. 

Il reste de soi, beaucoup de soi dans chaque publication, y compris scientifique, il reste de nous.

ou, si l'on veut, il ne reste que du "soi". Comme si l'écriture n'était qu'un exercice de style... tel un vêtement ou un geste, un maquillage, de la poudre de riz, odorante ... une élégance...une subtilité...
un parfum de ce qui serait... le terrier du lapin...une danse aérienne sans ballet ni spectateur...

Je n'ai pas lu ses livres qui viennent de sortir, je ne peux donc en dire que du bien.

Nous ne nous sommes jamais rencontrés ce qui facilite grandement nos conversations téléphoniques pendant lesquelles nous n'abordons essentiellement que deux sujets :

-les mystères de l'au-delà, la voyance et tous les phénomènes para-normaux et
-le sexe 

Le premier sérieusement, le second pour beaucoup rire. Accessoirement nous parlons politique. :)

____

Je vais vous raconter une de mes récentes expériences de "voyance".

Ma voisine il y a environ 3 mois préparait activement sa reconversion. Elle avait rempli son dossier au Fongecif et pensait commencer sa nouvelle vie en septembre 2018. Tout était en place.

Après moultes démarches et entretiens, dossier bouclé, elle fait une crise de stress et vient me voir pour s’épancher au sujet de tous les obstacles qu'elle avait du affronter pour finaliser son projet.

Pour la rassurer définitivement sur l'issue favorable de son changement de vie je lui propose de lui
"faire le pendule".

Elle, comme moi, étions absolument persuadées qu'elle partirait en formation en septembre.
C'est bien pour cela que je lui ai proposé "le pendule". 

Je ne l'aurais pas fait si j'avais eu un doute sur sa future formation.

Consciemment et inconsciemment j'étais certaine de sa reconversion. il faut garder ça en tête.

Donc, allons-y ! je n'ai pas de pendule du commerce, je n'en ai jamais eu et je n'ai même pas de jeu de cartes. ça fait longtemps que je refuse de voir une carte !

bref... avec mon "pendule maison" je pose la question :

-"X. partira-t-elle en formation ?"

-Le Pendule : NON !

WHAT ?????

Je pose deux trois questions "de confirmation"... Le Pendule : NON !!!!

moi : "écoute, je suis nulle, j'y arrive plus !"

elle : "LOL, j'y crois pas à ton truc".

BREF..... pendant une dizaine de jours je me dis : "le Don t'a abandonné", "pourquoi", etc... j'y pensais, je me disais que vraiment c'était bizarre...ça me revenait en tête souvent...

Et...finalement, je la revois... et elle me dit : "J'abandonne la formation, je préfère conserver mon emploi actuel, blablablablablablabla...conversation sur le chômage, toussa".

DONC : le Pendule avait raison, comme toujours. mais....

....Qui a répondu puisque consciemment et inconsciemment j'étais persuadée de sa reconversion ?


------------- Après cette digression, je vous laisse avec les mystères de la Kundalini et autres aventures que nous conte le Gallinacé !

source image