vendredi 1 juin 2018

Voleurs de patrimoine !

Un maire LR, inscrit au fichier des personnes recherchées, était convié hier à l’Elysée par : « Mission patrimoine ».
Condamné à 3 ans de prison ferme pour corruption, il fait l'objet d'un mandat de dépôt.
Mais consigne a été donnée à la police de ne pas l’interpeller.
—————
Ils étaient des dizaines d’élus locaux, ce jeudi soir à l’Elysée. Des maires, essentiellement, venus représenter le patrimoine historique français, tous reçus dans la salle des fêtes du Palais par le président Macron. 269 sites, dont 18 prioritaires, bénéficieront des subsides tirés des tout nouveaux lotos et tickets à gratter « mission patrimoine ». Et parmi ces derniers : la maison du receveur des douanes de Saint-Laurent-du-Maroni (Guyane), dont le maire (LR) Léon Bertrand avait spécialement fait le déplacement en métropole.
Problème : il est actuellement sous le coup d’une condamnation à trois ans de prison ferme, prononcée en 2017 par la cour d’appel de Basse-Terre (Guadeloupe) pour « corruption passive » et « favoritisme » dans la passation de marchés publics. A l’issue de l’audience, où cet ex-ministre délégué au tourisme du gouvernement Raffarin ne s’était pas présenté, un mandat de dépôt avait été délivré.
Car, selon nos informations, consigne avait été donnée directement par le parquet de Créteil (Val-de-Marne) à la police aux frontières (PAF) d’Orly de ne pas faire de zèle, et de ne pas appréhender Léon Bertrand à son arrivée à l’aéroport. « Des consignes directes, et politiques, complète ce policier. On en a régulièrement, par exemple pour des people en délicatesse avec le fisc. » Source

——- mais où va le reste ?

😤