dimanche 17 juin 2018

Responsabilité des familles, le chiffre choc !





"Nous sommes face en quelque sorte à un scandale économique, financier et éducatif". Voilà comment le Conseil économique, social et environnemental, qualifie la situation actuelle des jeunes majeurs qui sortent de l’Aide sociale à l’enfance, l’ASE. 

Les anciens enfants placés représentent 30% des sans-abri nés en France.

En France, 300 000 enfants bénéficient d’une mesure de protection de l’enfance. 
Plus de 20 000 jeunes majeurs sont également concernés. Au total, leur prise en charge représente un budget conséquent. En 2016, 7,3 milliards d'euros, à la charge des départements, y ont été consacrés.

Les contrats jeunes majeurs ont prouvé leur efficacité. Selon une enquête de l’INED, l'Institut national d’études démographiques, réalisé sur plusieurs années et dont le résultat a été publié fin 2017, les enfants placés s'en sortent presque aussi bien que les autres, à condition d'être accompagnés après leur majorité. Selon l’étude, les jeunes ayant bénéficié d’un contrat jeune majeur jusqu’à leurs 21 ans approchent le niveau de qualification des jeunes de leur âge issus de familles au sein desquelles le parent le plus diplômé est ouvrier ou employé : 45 % des anciens enfants placés ont le bac, contre 39 % pour les enfants d’employés. 

(C’est énorme !)
Mais depuis quelques annéesces contrats seraient de plus en plus difficiles à obtenir pour les jeunes. Certains départements n’en proposent plus, ou les réduisent à 6 mois au lieu de trois ans. Source
—————-
Conclusion logique : Tout le monde n’a pas la Chance d’être Orphelin ? 

Heu...

Hé, les familles ! Vous vous en occupez de vos enfants ??? Ils réussissent mieux entourés d’étrangers salariés !!!!! ??? 

Les allocs sous contrainte, surveillance et obligation d’un minimum de résultats ?