dimanche 13 mai 2018

Un wakbar deux morts.

Une source au sujet de Champigny-sur-Marne
Une source au sujet du tchétchène


Un jeune wakbar caucasoïde armé d’un cutter vite éliminé.





Mais que fait la police pour empêcher ces jeunes hommes blancs d’attaquer des gens qui se promènent ?

Elle est occupée à Champigny-sur-Marne. Entre autres zones perdues d’une république épuisée.






Ha.....Si tous les wakbars se donnaient la main ....

On ne peut pas davantage surveiller tous les wakbars que ramener la paix sociale dans certaines
périphéries. C’est trop tard.

« Il faut apprendre à vivre avec le terrorisme » nous déclamait notre ancien premier ministre.

Conscient du danger il est parti tenter sa chance en Espagne.

Gardez vous à droite, gardez vous à gauche, les amis !


Conseils donné à Jean le Bon par son fils qui est âgé de 14 ans, à la bataille de Poitiers, en 1356.