jeudi 10 mai 2018

Tiers-Mondialisation.




Je ne peux m’empêcher de penser à une once ou de deux de racisme... y compris inconscient.

Le 29/12, en pleines « fêtes de fin d’année », les services ont des soucis de personnels pendant que l’hôpital tourne à plein régime aux urgences.... les vieux qui ont la grippe, les cabinets de ville fermés, la standardiste qui ne pense qu'à rentrer chez elle, les « ordres » stipulant de n’accepter que les cas « graves » et les imbéciles qui appellent pompiers et SMUR pour « faire des blagues »...

Hier je croise un jeune homme africain (moins de 30 ans) dans un état lamentable, en plein délire, physiquement très affaibli (il tenait à peine debout et marchait difficilement)...

Personne pour appeler le SAMU.... même pas moi ! Tout le monde sait que pour ces cas d’abandon total cela ne sert à rien... il aurait fallu qu’il s’ouvre les veines devant moi ou qu’il agresse quelqu’un...

Il n’y a plus de services sociaux et médicaux en France ? Non. Inutile d’appeler la préfecture pour une prise en charge psy d’office, les HP sont pleins... il n’y a plus de lits en psychiatrie à Paris sauf en clinique privée et c’est hors de prix...

Naomi aura mis en lumière l'état des services d’urgence français. Tu es mieux reçue par les opérateurs de Free que par les opérateurs de santé...

Tiers-mondialisation de la France.

La malheureuse de surcroît n’a pas pu exprimer son mal de façon tout à fait claire...avec un accent et si elle est tombée sur une « petite raciste ordinaire » ...

Cette jeune femme était bien seule ce jour-là... sans ami, sans famille...

Paix à Naomi !

Le reflet de notre pays qui « parle beaucoup » mais n’ est plus rien. Les pauvres meurent.

Quant aux migrants qui errent... que ceux qui veulent les aider les prennent chez eux.

Toujours des grands mots mais jamais d’actes. La distribution de sandwichs est loin de suffire.

Les humains qui vivent dehors dans cette France donneuse de leçons sont la preuve vivante des mensonges véhiculés par les médias !

Soit on prend soin des gens soit on les laisse crever avec et comme les rats. Les médias parlent d’accueil des réfugiés pendant que j’observe des milliers de gens abandonnés. Des malheureux.

Stop à la pensée molle qui nous tue !