dimanche 6 mai 2018

Miroir.

Anonyme4 mai 2018 à 13:40

Extrait :

Que te dit cette galerie de la pensée du printemps 2018 ?
Pour moi c'est le reflet de pensées qui sont perdues.
Le monde n'est pas merveilleux, mais plutôt le reflet de ce que ton regard "projette".
————-

Je réponds donc à ce commentaire, comme promis. Je réponds aussi au "Djinn" qui parle souvent de "miroir" comme de pensées "en miroir".

______

Commençons par le début :



"Et Dieu créa l'homme à son image".

Nous sommes une image de Dieu. Pour exister nous nous référons à cette création en miroir. Si Dieu nous abandonne son image s'éloignera, que restera-t-il de nous ? Rien, puisque notre existence dépend de sa Présence reflétée.

On peut donc penser que Narcisse qui se noie dans son reflet cherchait Dieu.



Heureusement que Pascal Descartes est passé par là, puis Darwin, pour délier l'homme du miroir.

Pascal Descartes : "Je pense donc je suis".... Mon existence ne dépend pas d'une autre, qui de surcroit, serait transcendante et immanente, inaccessible et in-critiquable par principe.

Ce qui donne à son paroxysme : "Mon Père pourquoi m'as-tu abandonné ?"..... Nous sommes seuls et entièrement responsables via Pascal Descartes.

Je peux traduire Pascal Descartes ainsi, sans vraiment trahir sa pensée :

"Je réfléchis, donc je suis." ...

Ré-fléchir ne signifie pas "fléchir deux fois" (bien que parfois je serais tentée de le croire ;) mais signifie :

"Je prends les informations et rentre en moi-même pour les analyser".

D'où cet appétit pour les "images du monde", pour la représentation du monde, les cartes, les graphiques. Toutes ces images du réel, qui demandent analyses, sont "représentées" par des constructions qui nécessitent des "instruments de mesure", si possible fiables et transmissibles puis affinés avec le temps.

Nous ne pouvons individuellement connaître le monde, "la science" est là pour nous en donner une image. Nous faisons notre la représentation puis nous en extrapolons des "idées" afin d'améliorer ce qui ne va pas. Enfin... à la base, c'était vendu comme ça.

La science est un outil de "représentation" du monde à un instant T.

Le souci c'est que photoshop s'applique aussi aux images représentatives du réel offertes par la science....

L'image est manipulable, la réalité du monde peut être déformée. La science n'est pas neutre.

Cela explique, en partie, le retour aux croyances aveugles en un Dieu toujours invisible. (Euphémisme).

-----

On dit aussi : "Réfléchir une image" comme un miroir ...

De la même façon que la marâtre de Blanche Neige, nous sommes bien piégés par le reflet. Le miroir "qui parle" parle de et à nous tous. Et Lacan, est parti de là !



Avec Lacan et son "stade du miroir" on a pensé tenir une piste :

"l'enfant ne se re-connait , vers l'age de 2 ans, qu'en regardant son reflet dans un miroir".

Notons, au passage, que nous tous, selon Lacan, nous ne nous "connaissons" jamais ! JAMAIS !
au mieux nous nous "re-connaissons". Nos mères nous connaissent, dans leurs yeux nous nous reconnaissons.

Nous tous, ne pouvons avoir qu'une "image" de nous-même...et, en plus, Inversée !!!

Sans les autres, le regard des autres nous ne pouvons pas exister, encore moins réfléchir car nous sommes morcelés.
Ce sont les autres qui nous offrent une unicité et nous positionnent en êtres pensants.

Nous prenons vie dans les yeux d'autrui, nous avons besoin des autres pour "exister". Comme nous avions besoin de Dieu...

Lacan a simplement remplacé "le miroir divin" par "le miroir humain".

Lacan connaissait la kabbale et dans son "stade du miroir" il s'est inspiré de l'arbre de vie de la même Kabbale.



L'arbre de vie c'est une image de nous mais forcement inversés ! Donc, au final, tout cela pour revenir à  "nous, créés à son image".

Nous n'avons pas avancé d'un pouce !

--------------

Entre Pascal Descartes et Lacan, je choisis le doute de Pascal et la pensée de Descartes ! au moins, eux, font confiance à l'homme pour se sortir de sa condition "d'image", pas si sage...

"je pense donc je suis" !... chaque image, représentation ou graphique, je la/le regarderai attentivement pour me faire "une idée", extrapoler, et....imaginer un monde meilleur !

L'imagination est certainement la chose la plus magnifique que nous ait donné Dieu avec son image...

Il nous a "imaginés". Nous sommes des êtres imaginaires




(à continuer...)

(J'ai rayé "Pascal", je me suis rendue compte que je pensais à Descartes...Mais j'aime bien Pascal aussi ! ;)