lundi 21 mai 2018

Demain on rigole !

Grigny, véritable laboratoire du Plan Borloo, attend fébrilement les annonces du chef de l’Etat. Ce mardi devant plusieurs centaines d’invités conviés au palais de l’Elysée — des habitants et des responsables associatifs —, le président de la République devrait dresser un premier bilan de son action en faveur des banlieues. 

L’occasion également d’annoncer une série de « mesures concrètes » en termes d’éducation, d’emploi ou encore de formation. Une feuille de route, certes, mais bien loin du rapport Borloo commandé à l’automne.

Source et plus

On va se le dire comme ça : « le plan banlieue c’est une hausse de la taxe foncière ».

Des zep et des zup et des zones de sécurité renforcée surtout en euros sonnants et trébuchants.

Peut-être même des zip avec un peu de chance.

Bref nos sous et ses mots des maux. 

Pour la petite histoire, Grigny c’est 500 millions de dépensés entre 2007 et 2018 ...Source

Résultat ? Personne ne veut y vivre ! Sympa ! À ce tarif, on rase, on reconstruit au moins ça donne des emplois !

Perseverare diabolicum est.