jeudi 17 mai 2018

Crise sismique à Mayotte.

Source

L’activité augmente encore avec notamment cinq séismes de magnitude supérieure à 4.0 mardi 15 et mercredi 16 mai matin. Mardi à 18h48 heure locale, la plus forte secousse jamais enregistrée dans la zone de l’archipel des Comores a été détectée. Elle a atteint une magnitude 5.8 et a été très largement ressentie sur toute l’île. La préfecture de Mayotte fait état de trois blessés légers et de dommages a priori légers sur des bâtiments vulnérables. Mardi à 23h25 une secousse de magnitude 4.7 a été largement ressentie.
Depuis, on observe une activité sismique régulière qui ne diminue pas jusqu’à présent.
Il convient de noter que les séismes de ces dernières 24h ne se rapprochent pas de Mayotte. Ils sont toujours localisés à une distance de l’ordre de 50 à 60 km à l’est de Mamoudzou, avec une tendance qui reste à confirmer d’un déplacement de la sismicité vers l’est.




Les zones sismotectoniques présentant une sismicité notable autour de Mayotte sont : le rift Est-Africain, la ride de Davie, le bassin du Mozambique, le bloc de Madagascar et l'archipel des Comores.
Les séismes des Comores ont probablement une double origine qui traduit :
  1. leur position géodynamique sur un point chaud actif ;
  2. leur position probable au front de la déformation du rift Est-Africain.