vendredi 2 mars 2018

L’IA va conjurer la mort ?

En Suède, une agence funéraire s’est lancée dans un projet très ambitieux. Elle souhaite en effet utiliser l’intelligence artificielle pour créer des copies numériques des personnes décédées et nous permettre ainsi de parler avec nos morts.

En Suède, l’agence funéraire Fenix a demandé à ses équipes de travailler sur une technique visant à créer des copies numériques des défunts au travers d’une intelligence artificielle et d’un réseau neuronal complexe.

L’idée est relativement simple à la base et il s’agit ainsi d’utiliser ce réseau neuronal pour reproduire l’identité d’une personne et générer ensuite un bot conversationnel autonome.

Grâce à ce système, il serait donc possible d’échanger des messages avec une personne disparue et de maintenir ainsi le lien avec elle.



Toutefois, pour mener à bien son projet, l’agence a besoin d’entraîner son intelligence artificielle et elle recherche ainsi dix volontaires pour créer ses premières copies numériques.
——— c’est l’assurance de devenir totalement cinglé si nous ne l’étions pas avant !
Non, non, l’IA ne peut pas « inventer des dialogues » avec nos chers défunts !

Il faut attendre que l’informatique soit à même « d’aspirer la personnalité d’un vivant vers un disque dur »

Nous en sommes encore loin...très loin...aujourd’hui on ne sait pas « vraiment » où sont les données-data... dans quel mystérieux cloud forcément bleu...

En ce moment, l’essentiel de l’informagique est centrée sur récupérer « toutes les données » dispersées pour les inclure dans des systèmes qui créeront des environnements favorables pour nous ....vendre des produits dont nous n’avons que faire, morts ou vifs...

L’informagique c’est un gars qui rentre du code ....

Je sais pas, moi, mais je ferais davantage confiance à la vieille momification...mais bon, faut une pyramide, toussa...sinon...bon... c’est du à mon âge sans doute... ;)




Le jugement d’Osiris. Papyrus.