mercredi 17 janvier 2018

Un point I.A.

Il n'y a pas davantage d'IA que de beurre en branche.

On nous rebat les oreilles avec cette "artificielle intelligence" qui n'a rien du tout d'artificiel.

Il y a des serveurs qui ne sont pas sur un "cloud", mais bien sur la terre et sur les mers, et qui engrangent des données. Des données de toutes natures, sur nous et le vivant en général ou sur des lignes comptables ou assimilées qui correspondent à du vivant quel qu’il soit !

IBM a cessé de construire et vendre des ordinateur domestiques, IBM détient dans ses serveurs refroidis à grand renfort d'énergie, toutes ou presque toutes les données des plus grosse entreprises mondiales de l'alimentaire, de l'énergie, de la chimie, de la vente au détail, etc...

Sur le marché des "data" IBM concentre.



Derrière ces machines et leurs utilisations à des fins, la plupart du temps commerciales et rien d'autre, il y a des gens qui ont une sorte de "boulier branché sur une centrale atomique".

Actuellement, la seule intelligence des machines réside dans leur puissance de calcul.

Bien. et maintenant ? Aujourd'hui se pose le problème de l'utilisation de toutes ces données et des outils afin de les mettre au service des profits.

Que faire de toutes ces données sur NOUS, comment le faire, quels outils informatiques seront les plus performants afin qu'une entreprise X ou Y exploite au mieux ce qu'elle sait sur NOUS et nous vende le produit de son choix ? En général en nous faisant croire que c'est nous qui le voulions.

En ce moment ce ne sont pas les données qui manquent mais les moyens/outils informatiques pour les utiliser.

"C'est diabolique toutes ces données concentrées", me disait un informaticien dernièrement. jdcjdr.

En ce moment même il faut développer des outils informatiques pour "trier les données", sous-entendu sur nous.

1°) sur internet il y a en accès libre sur chacun de nous suffisamment de données pour justifier un outil informatique dédié à la vente de ci ou ça. Un outil ciblant.

2°) ces données maintenant vont être triées. Quand on pense à la démographie, par exemple, si nous avions un outil informatique adapté (qui restera quoiqu'il en soit un boulier branché sur une centrale atomique), nous aurions en temps réel une vision pointue des causes de mortalité, le nombre d'enfants par classe sociale, etc..)

Se développe un secteur de l'informatique purement tourné vers le tri. data s. (exemple). Le tri des informations afin de "pièger" le consommateur. De le dépouiller de ses écus.

Où est l'Intelligence de l'A. ? Nulle part. Aucune machine ne fait rien seule.

Certains mathématiciens-informaticiens réfléchissent à la robotique, à l'internet de demain, au langage de la machine en phrases, etc... c'est passionnant mais inexistant à l'heure actuelle.

Peut-être que certains labos des armées du monde sont plus avancés ? A voir...

Maintenant, ils ont toutes nos données de consommateurs mais aussi de santé, de niveau scolaire et de patrimoine.

La Bonne nouvelle ? pour le moment, trier les données personnelles ne sert qu'à vendre.


Faut simplement arrêter de penser que ces machines ou données sont "intelligentes".
Ce sont des boules d'un boulier qui marche au carbone.

Tu débranches, IBM disparait.

Enfin, je veux dire, actuellement. On verra plus tard.