mercredi 3 janvier 2018

La société du bakchich ?



Le Canard enchaîné de ce mercredi 3 janvier avance des éléments troublants dans l’affaire du lait infantile contaminé à la salmonelle chez Lactalis. ... la bactérie avait déjà été repérée par le groupe laitier. Au moins depuis août, selon le journal.

« Comment les contrôleurs s’y sont-ils pris pour ne détecter en septembre aucune salmonelle, alors que l’on sait aujourd’hui, après enquête, que l’usine était infectée ? ».

C’est ce que se demande un expert en sécurité sanitaire des aliments, cité dans Le Canard enchaîné. Dans son édition de ce mercredi 3 janvier, l’hebdomadaire fait des révélations troublantes dans l’affaire du lait infantile contaminé à la salmonelle chez Lactalis. D’après le journal, les contrôleurs de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) n’ont rien vu lors d’un contrôle de routine effectué en septembre dans l’usine de Craon, en Mayenne. La bactérie était pourtant déjà présente à cette période.

L’homme n’est pas un loup pour l’homme, donc.