samedi 13 janvier 2018

Des religions Révélées aux pratiques Vaudous.

Avant tout sur le sujet de la Médiumnité, nous avons eu les commentaires d'un véritable médium.
Je l'en remercie.
Je n'ai pas encore parlé de mes propres expériences mais chaque chose en son temps.

Je remercie particulièrement tono toni qui a parlé de lui-même en la matière, je sais que c'est extrêmement difficile pour beaucoup d'entre nous car, le plus souvent, les quolibets fusent.

Aujourd'hui j'aimerais reprendre l'historicité de la spiritualité et son futur qui s'annonce.

Tous ceux qui "font partie du Livre" ont les mêmes mythes à peu de choses près.

Nous venons de Ur, notre histoire est Égyptienne, Perse et Grecque, nos livres écrits ou réécrits par les grecs, géographiquement nous sommes tous nés dans le bassin méditerranéen. Il y a de fait des proximités indéniables.

Nous ne sommes pas "sortis de rien". Avant nous d'autres croyaient et leurs mémoires sont en nous tout autant que nous admirons les vestiges de leurs temples érigés en l'honneur des divinités "remplacées".

Nous, les humains n'avons pas évolué au rythme de nos religions, nous sommes toujours des sapiens-sapiens.

Il y a des "Images" persistantes. Et ce n'est pas un hasard.

...........Je vais prendre un exemple un peu décoiffant : la similitude du récit de vie entre Saint-François d'Assises et Oussama Ben Laden. (ben...si !)

Saint François était un fils de riches marchands italiens. Il voyageait, buvait, forniquait autant que faire ce peu. Il jouait les écus familiaux dans tous les tripots qu'il rencontrait et laissait des notes impayées dans les gargotes. Le très jeune François était, de surcroit, fort bien éduqué.

Ses créanciers, de guerre lasse, s'adressaient à son père pour se faire payer.

Un jour, le père excédé et sentant la ruine approcher assigna son fils devant les tribunaux pour demander à ce qu'il soit déshérité.

Ce jour là, dans le palais de justice, François âgé de 21 ans, se mit entièrement nu devant l'assemblée et quitta les lieux sans mot dire.

Il gagna une grotte, se retira dans le silence de sa solitude et mourut hâve, dévoré par la vermine.
Mais... il parlait aux oiseaux et au petits enfants, il était heureux dans son dépouillement extrême....

__________

Oussama agent de la CIA ? il parait. On me le dit.

Je ne peux que noter les points de convergence entre les deux récits de vie.

Le fait que les deux récits concordent ainsi a son importance dans notre sub-conscient.

Qui a inventé le récit de la vie de Saint-François et celui de Oussama ?

Nos religions "révélées" ne sont que récits. Ne sont qu'images mentales.

La Bible et les Évangiles ne sont que des histoires racontées. Au début, la Genèse ou l'Annonciation puis le déroulé avec sa morale induite et la mort. la Résurrection pour ceux qui y croient, sachant qu'Osiris aussi a ressuscité.

Le Coran n'est pas dans une construction de récit de n'importe quelle forme soit-elle. Il n'y a pas chapitre, ni de morale qui puisse se détacher. Ni début, ni fin, ni sens de lecture, ni chronologie.

Dans le Coran il n'y a pas de personnage humain central sur lequel reposer et déposer nos affects. Nous ne pouvons nous y projeter, ni nous identifier.

Alors que nous pouvons nous projeter dans les stigmates du Christ ou dans les affres d’Adam devant la pomme...C'est extrêmement important. Et explique certainement la place des Califes très très humains dans l'Islam.

J'ajoute et je trouve cela essentiel, que pour vraiment s'imprégner du Coran il faut l'entendre, l'écouter. Le Coran se dit comme une mélopée. En cela il est assez proche des "Chants de David" qui ne peuvent s'appréhender que "chantés". Le Coran doit vous être récité, scandé. Les sourates s'entendent comme une mélopée, avec son rythme intrinsèque. J'insiste.

C'est le dernier Livre dit "Révélé". Et l'humain n'y est pas représenté, n'est pas un personnage central d'un récit. C'est notable.

_________________

Conclusion dans nos trois religions, différentes dans leur forme et peu sur le fond, on nous demande de "Croire" à la véracité des récits bibliques, évangéliques ou des sourates.

Les religions Révélées vont avec la Foi. Sans la foi on s'en fout ! les Livres dits "Saints" ne sont pas des outils du quotidien mais éventuellement des accessoires spirituels.

Essentiel aussi : pour les 3 religions révélées il y a le bien, le mal, le paradis et l'enfer.

------------ là ou je veux en venir ? au Vaudou.

Le Vaudou n'est pas une foi ou même une religion c'est un ensemble de pratiques. "les Pratiques Vaudous".

Il n'y a ni bien, ni mal, ni paradis, ni enfer, pour ceux qui pratiquent le Vaudou. Il y a le culte des ancêtres, les forces de l'univers et la façon de les utiliser.

La force du Vaudou ? "Ça Marche !" 

On va voir le "sorcier" et hop ! on VOIT le résultat. Pas de bla-bla ! des faits !

Cela ne veut pas dire qu'il n'y ait aucune morale ou éthique chez ceux qui pratiquent le Vaudou, cela signifient qu'ils ne voient pas la place de l'humain dans l'univers de la même façon que les "croyants" des religions révélées...

Pourquoi est-il temps de faire connaissance ? parce que les africains qui quittent leur continent arrivent avec le Vaudou.

J'ai des histoires de Vaudou à vous raconter. Des rites d'invisibilité donnée à certains, des "facilités" de contact avec les animaux à d'autres. Des choses que j'ai vu de mes propres yeux.

Le plus extraordinaire, pour moi, ce fut de pouvoir témoigner que "it works !". Ça fonctionne !
Ensuite j'ai prié la Vierge, parce que j'avais peur... ben... oui... quand même !

Je serais physicienne j'étudierais les rites vaudous. "Comment ça marche" ?

Il y a beaucoup à chercher dans le vaudou et beaucoup à trouver. C'est une autre façon de voir les choses. Et, ce qui est ébouriffant, c'est que le vaudou peut s'inscrire dans le réel.

Bien.... ok... et l'envers de la médaille ? je pense que vous la connaissez comme moi.

Nous n'avons aucune prise sur ces pratiques qui arrivent. Zéro.
Notre ignorance est dangereuse....

....à suivre....

Le Président du Bénin nous le dit à sa façon :



 il prévient...

Le Vaudou fêté au Bénin, 2018 :



Pourquoi depuis quelques jours je parle des choses "invisibles" ? Je pense que les choses "matérielles" nous tuent, nous trahissent et ne sont que miroirs déformants.

Je pense qu'il est temps de revenir aux sources. Plus rien n'a de sens...Le mensonge à ce niveau de propagande mondiale diverse est un art !

Il nous faut nous recentrer.