mardi 12 septembre 2017

Le bûcher des vanités.

Premier volet, la création de 50 000 places supplémentaires pérennes pour les plus précaires, dont 10 000 dans des pensions de famille et 40 000 dans le parc locatif. Elles doivent remplacer des nuitées d'hôtels, que le président de la République juge inadaptées et "très coûteuses".
D'autre part, Emmanuel Macron veut accroître la construction de logements neufs dans le parc social, en portant à 40 000 par an dès 2018 et "sur tout le quinquennat"la construction de logements "très sociaux".
Troisième volet, il veut "libérer" la construction dans le parc libre grâce à "une réduction des exigences des normes environnementales et sociales" pour obtenir "une production massive" de logements neufs en quelques années. "Notre pays en construit trop peu car notre système est bloqué par la sur-réglementation", a-t-il estimé. Source




L'habitat des pauvres, autre exemple :




Au Touquet, les maisons sont en paille.