mercredi 14 septembre 2016

Shimon Peres : un Nobel de la paix atomique



Shimon Peres reste dans un état très grave. Source


Pour son rôle dans les accords d'Oslo, Shimon Peres a reçu le prix Nobel de la paix en 1994, avec l'ex-Premier ministre israélien Yitzhak Rabin, assassiné en 1995, et l'ex-président palestinien Yasser Arafat mort en 2004.
--------rappel :
Il est nommé, en 1953, directeur général du ministère de la Défense, quatre ans après sa rencontre avec le Premier ministreDavid Ben Gourion. À cette fonction, il s'implique particulièrement dans l'achat d'armes pour le jeune État d'Israël, ce qui contribue à en faire la 6e puissance atomique mondiale.
Il se rend en France en 1954 et fait la rencontre d'Abel Thomas, directeur général du ministère de l'Intérieur, qui lui présenteMaurice Bourgès-Maunoury. Ensemble, ils mettent en place une coopération entre les services de renseignements dans la lutte contre l'ennemi commun égyptien, accusé par la France de soutenir les indépendantistes algériens. En 1956, Bourgès-Maunoury devient ministre de la Défense dans le gouvernement Guy Mollet. Une étroite coopération franco-israélienne s'amorce. Les efforts de Peres sont efficaces et il réussit à acquérir, auprès de la France, le premier réacteur nucléaire de Dimona et, auprès de l'avionneur français Marcel Dassault, le Mirage III, un avion de combat à réaction.
Source Wikipedia

----[perplexité : - comment donne-t-on le prix Nobel de mathématique ou de physique ? Quels sont les critères ?]


Les rapports entre la France et Israël concernant le nucléaire après 1945 , éléments. 



David Ben Gourion et Charles de Gaulle à Paris, en 1960.