jeudi 15 septembre 2016

Migrants : 235.000 aux portes dont combien d'analphabètes ?

Source 1 Source 2

Rome - Il y a environ 235.000 migrants en Libye prêts à partir pour l'Italie dès que l'occasion s'en présentera, a affirmé l'émissaire de l'ONU dans ce pays, l'Allemand Martin Kobler, dans une interview jeudi au quotidien La Stampa.

Selon des chiffres du ministère italien de l'Intérieur en date de mercredi, le nombre de migrants arrivés en Italie par la Méditerranée depuis le début de l'année a atteint 128.397, en hausse de 5,15% par rapport à la même période en 2015.

D'autre part :


Plus de la moitié des enfants et adolescents réfugiés dans le monde ne sont pas scolarisés, soit 3,7 millions, s'est inquiété jeudi le Haut-Commissariat de l'Onu pour les réfugiés (HCR). Sur les six millions de jeunes réfugiés dans le monde, 1,75 million n'ont pas accès à l'école primaire et 1,95 million à l'enseignement secondaire600.000 de plus par an.

Une telle croissance impose de créer 12.000 nouvelles classes par an et de trouver 20.000 nouveaux professeurs chaque année également, selon l'Onu.




"C'est une crise pour des millions d'enfants réfugiés", a déclaré le patron du HCR, l'Italien Filippo Grandi, cité dans un communiqué. "L'éducation des réfugiés est cruellement négligée", a-t-il ajouté, appelant les dirigeants mondiaux qui se réuniront à l'Onu la semaine prochaine pour un sommet sur les migrations à oeuvrer pour favoriser la scolarisation de ces enfants.




Conclusion :

Construire des écoles ! Embaucher des enseignants et prévoir des logements.

(Via la "foncière publique", bien sur !)

Quelqu'un a-t-il calculé l'occupation des sols que cela représente ? Combien d'hectares ?
Sachant qu'installer des migrants dans le Puy de Dôme est une vaste plaisanterie. 
Partis de Paris à grand renfort de bus et de bataillons de gendarmerie ils reviennent le lendemain.
Des mégalopoles de tentes comme aux USA ? Au moins dans un premier temps.

-déduction fiscale pour l'accueil à domicile d'un migrant ? Aussi.

-devenir enseignant avec le bac ? Ou moins. Le brevet ? 

Je défie quiconque de donner une perspective, une vision du réel, un dessin de nos villes et de nos campagnes à 5 ans d'ici ! 

La continuité est brisée. L'humanité se libère des territoires qu'elle occupe, de la géographie et de l'histoire. Les pays se sont effacés, les continents aussi.
Nous sommes hors-sol. Comme des laitues.