vendredi 17 juin 2016

Grèce : la dépopulation sauvera-t-elle l'économie ?

L'austérité tue.
Rapport de la Banque de Grèce : la santé des Grecs se détériore. 

L'espérance de vie rétrécit...

la santé physique et mentale des Grecs se détériorent :

-En partie en raison de l' insécurité économique, du chômage élevé, de la précarité de l'emploi, de la baisse des revenus et d'une exposition constante au stress. 

-En partie aussi en raison de problèmes économiques des patients coupent leur traitement, et en partie en raison des réductions budgétaires incroyables et des pénuries dans le système de santé publique.

---source: Banque de Grèce (Rapport) , plus ici et iciSource article

(Zeus. Faudrait voir à pas l'oublier. Jdcjdr)

- les Suicides augmentent. Le risque de comportement suicidaire augmente quand il y a ce qu'on appelle les facteurs de risque primaires (conditions des soins psychiatrique), tandis que les facteurs secondaires (situation économique) et les facteurs tertiaires (âge, sexe) affectent le risque de suicide, mais seulement si le risque des facteurs primaires pré-existent.
- La mortalité infantile a augmenté de près de 50%, principalement en raison de l' augmentation des décès de nourrissons de moins d'un an, et le déclin des naissances par 22,1%. augmentation de la mortalité: 2,65% en 2008 et 3,75% en 2014
- Augmentation de certaines parties de la population ayant une maladie mentale, en particulier avecla dépression. Augmentation: 3., 3% en 2008 à 6,8% en 2009, à 8,2% en 2011 et à 12,3% en 2013. En 2014, 4,7% de la population âgée de plus de 15 ans ont déclaré avoir subi une forme de dépression  - qui était de 2,6% en 2009. 
-Les maladies chroniques ont augmenté d'environ 24%.


Olympie. (Reconstitution).

On continue :
13% de la population n'a pas reçu de soins médicaux ou de traitement
15,4% de la population n'a pas reçu de soins dentaires 
4,3% de la population n'a pas reçu de soins de santé mentale
11,2% n'a pas pris le médicament prescrit par les médecins.
Conclusion :
L'espérance de vie va diminuer? 
Je suppose que les créanciers seraient plus qu'heureux à cette annonce.
Si les gens mourraient de plus en plus nombreux, les pensions et retraites ne seraient pas payées et les fonds d'assurance sauvés !
Youpi et sirtaki !