mardi 21 juin 2016

Éducation : "Pédagogie sexuelle de la diversité"

Ça se passe en Allemagne dans la région la plus peuplée, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

 Les enfants seraient ainsi amenés à jouer et mimer différentes situations sexuelles et à intégrer, entre autres, la simulation de pratiques anales durant leurs représentations scolaires. Il est conseillé en outre aux enseignants de demander aux élèves de valoriser et «mettre en œuvre» le matériel pédagogique préconisé. A savoir, par exemple, des godemichés et des boules de geisha (boules s'introduisant dans le vagin ou l'anus). Le but est, selon les conseillers en pédagogie, de guider et aider les enfants à identifier leurs pratiques sexuelles préférées, et à trouver leur orientation sexuelle....
.....


Les propositions sont reprises par un collectif LGBT, qui se nomme l'«Ecole de la diversité» et qui a voix au chapitre au parlement du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. L'association intervient en effet au sein des collèges et bénéficie de l'appui officiel de l'administrat. Participant aux orientations pédagogiques, elle recommande notamment au parlement du Land «des jeux de rôles et des ateliers» afin de susciter des «débats ludiques autour des thèmes de l'amour et de la sexualité». 




Ce qui permettrait, toujours selon les promoteurs du projet, d'aborder des «notions importantes, des questions taboues, matière à réflexion et discussion». Les élèves seraient invités en outre à parler d'éjaculation précoce ou encore à simuler des orgasmes sous la forme de «pantomimes».

Dès le collège.

Source

---- 

C'est à dire que l'Ecole va maintenant prendre en charge l'enseignement de la seule matière qui ne s'apprenne pas ? 

On dit "être payer à ne rien foutr*". Tout à coup ça prend un sens.

Comment comptent-ils évaluer les progrès des élèves ?