samedi 28 mai 2016

les feux de Fort McMurray sont toujours actifs

Canada: feux de Fort McMurray toujours actifs


L'avance du feu dans la forêt boréale de la région de la ville pétrolière de Fort McMurray est moins rapide avec 124.000 hectares ravagés sur les dernières 24 heures. Depuis le départ du feu le 1er mai, 578.620 hectares ont brûlé autour de Fort McMurray, selon le bilan du service des incendies de l'Alberta publié vendredi à 21H00 GMT.

Ce gigantesque incendie a nécessité l'arrêt de la production de plusieurs sites d'exploitation des sables bitumineux et l'évacuation de près de 100.000 personnes dans un rayon de 40 kilomètres autour de Fort McMurray.

 2.309 pompiers. Déployés dans toute la province, où 20 feux étaient encore actifs vendredi, ces pompiers sont assistés de 104 hélicoptères et 24 avions bombardier d'eau.

En alerte rouge depuis le déclenchement des incendies --soit au-delà de la limite maximale de 10--, la qualité de l'air était vendredi revenue au niveau 3, selon l'indice publié par le ministère de l'Environnement de la province.

Avec toujours beaucoup de précaution, les compagnies pétrolières ont continué à rapatrier leurs employés vers leurs hébergements situés au nord de Fort McMurray, des immenses villages préfabriqués où 8.000 personnes avaient dû fuir sous la menace des flammes.

Les compagnies Suncor et Syncrude n'ont pas encore donné de date pour la reprise de leur production pétrolière.

de : SUNCOR ENERGY
(©AFP / 28 mai 2016)

et :

Selon l'agence de notation DBRS, les feux de forêt de Fort McMurray pourraient coûter aux assureurs jusqu’à 4,6 milliards de dollars (G$), ce qui en ferait - de loin - la catastrophe naturelle la plus coûteuse de l'histoire au Canada.

Avec plus de 2 400 propriétés détruites ou endommagées, le coût du sinistre est en effet susceptible de se situer entre 1,5 G$ et 4,6 G$.

Il y a cependant des facteurs atténuants selon le Conference Board, notamment les efforts de reconstruction, qui devraient ajouter environ 1,3 G$ au PIB réel de l'économie albertaine en 2017, ce qui contribuerait à 0,4 % de la croissance globale.

« Le véritable coût de cette tragédie, ce sont ses conséquences sur la vie des gens et leurs moyens de subsistance, la perte de leurs maisons et de leurs effets personnels"....

source 2



source image


glace arctique :

méthane mondial:



 
Our climate has accumulated
2,360,750,566
Hiroshima atomic bombs
of heat since 1998