mardi 24 mai 2016

Les chinois achètent des tonnes de viande d'ânes

SENENEWS.COM On en parle depuis plusieurs jours, mais l’ampleur du phénomène est insoupçonnée. Selon les membres de l’Association nationale des professionnels de la viande et du bétail, l’heure est grave et il est vraiment temps que l’Etat intervienne à propos de la viande d’ânes en circulation sur le marché.

« En 2015, nous avons enregistré 240 tonnes de viande d’ânes. C’est un problème », déclare Doudou Fall, le président de l’Association qui était face à la presse hier, lundi 23 mai. Un grand paradoxe d’autant plus que dans les installations de la Société de gestion des abattoirs du Sénégal (SOGAS), seuls dix ânes sont abattus au quotidien et cette vidange est destinée à la nourriture des animaux dans les parcs nationaux.
D’où viennent alors ces 240 tonnes de viandes alors? C’est toute la question qui mérite d’être posée. Si au niveau de la Sogas dix ânes sont abattus tous les jours durant toute l’année 2015 parmi les 240 tonnes, où a bien pu passer le reste?


Pour les professionnels de la viande et du bétail c’est tout d’abord une question de santé publique avec les risques que cette consommation de viande d’âne pourraient avoir.
Au delà, les préjudices sont aussi économiques. Dans la mesure où les bouchers ont perdu 30 % de leur chiffre d’affaires avec l’affaire de la circulation de la viande d’ânes. Source

Autre information : cette viande d'âne va vers la Chine 

Décidément, les chinois n’auraient pas d’interdits en matière d’aliments comestibles. 20 tonnes, c’est la quantité de viande d’âne qui vient d’être saisie en partance pour la chine selon nos confrères de l’AS.
300 autres ânes étaient sur le point d’être abattus pour alimenter la même filière du trafic illicite. Ils ont été relâchés et serviront pour l’alimentation des animaux zoologiques nationaux. Source

Et encore ceci :
[les autorités] rassurent que des dispositions sont prises pour éviter que cette viande illicite atterrisse dans les assiettes des Sénégalais. Ce, en collaboration avec l’association des bouchers du Sénégal qui regroupe 1144 membres. Celle-ci était en conférence de presse hier, jeudi 19 mai, pour sonner la mobilisation contre l’abattage d’âne dont la peau est cédée à 35 000 francs CFA l’unité. Source

-----1)  pourquoi les chinois achètent-ils autant d'ânes en Afrique ? 

2) Il faut savoir que, pour la population sénégalaise, manger de l'âne est tabou car elle pense que dans le cœur de l'animal se trouve un poison pour les humains.

3) Des cuisses de poulets et du riz impropres à la consommation retrouvés au Sénégal



4) que fait la Chine avec les produits alimentaires exportés-importés du et au Sénégal ? Les sénégalais sont en pleine psychose.

----- ceci ne me dit rien qui vaille. Comme un avertissement sur l'alimentaire mondial sur lequel la Chine détient un grand pouvoir, via sa logistique de transports et ses accaparement de terres.

La vigilance s'impose.
hors toutes croyances non-fondées, il reste ces trafics opaques. Nous retrouverons de l'âne africain dans les conserves fabriquées en Chine mais labellisées européennes par le jeu du commerce maritime international.