lundi 9 mai 2016

La SNCF, la faiblesse du fret et les délocalisations

L'information est laissée en commentaires Ici, par Alphee Expertise & Conseils, merci !


Près de Rouen (Seine-Maritime), l’ancienne gare de triage de Sotteville-lès-Rouen héberge les défuntes locomotives de la SNCF, laissées à l’abandon. 


Au total, 400 engins sont stationnés sur le site, leur dernière demeure. Pourtant, si les machines ont rejoint ce cimetière de trains improvisé, des cheminots affirment que 43 d’entre elles seraient encore en état de fonctionnement.

Sur France 2, le reportage diffusé dans le cadre de L’oeil du 20h, confirme, témoignage d’un membre du personnel SNCF à l’appui : « Cette machine a été refaite à neuf en 2000 et puis on l’ai laissée pourrir ici. »

Et pourtant, des acheteurs existent : des petites entreprises, en concurrence avec la SNCF dans le domaine du FRET, se déclarent intéressées par l’acquisition de ce matériel et, pourtant, la SNCF a refusé de le leur céder, invoquant des raisons techniques pour ne rien vendre. Je ne m'attendais pas à ce qui suit simplement parce que je suis bien naïve mais savez-vous à qui on vend nos locomotives ? Et à quel prix ? 

La compagnie nationale aurait pourtant vendu des locomotives à destination au Maroc

-------Pourquoi le Maroc, pourquoi je retrouve sans arrêt le Maroc ? Délocalisation, transfert de technologies ou de compétences, aides, etc...

Je n'ai rien contre le Maroc mais j'aimerais savoir et comprendre pourquoi l'état français construit des usines au Maroc en y vendant nos locomotives, par exemple.

Il y a quoi au Maroc de si précieux que toute notre économie ne se tourne plus que vers le  Maroc ? Aucun investissement en France et tous au Maroc, ça donne à réfléchir.

Source avec vidéo