vendredi 29 avril 2016

Migrants : 72 h pour quitter le lycée du XIX° arrondissement

Le tribunal administratif donne 72h aux migrants du lycée Jean-Jaurés pour évacuer les lieux, indique  leur avocat.

"Je suis un peu attristé. L'urgence n'était pas démontrée. Ces 300 personnes ne méritaient pas cette décision", commente-t-il.

(Source : Thomas Baïetto sur twitter.)


(Pour faire plier la loi. Du sentiment pas d'idéologie.)



(Ça c'est la lutte des classes, pour changer les lois)


----- Ne "méritaient" pas ? Vraiment ? La loi n'est pas fonction du "mérite". Le mérite se jauge à la morale, aux intentions et aux actions, pas l'obéissance à la loi. 

On respecte la loi commune et ceci n'est pas "un mérite" c'est une règle.

Sinon, moralement personne ne "mérite de dormir dans la rue". Personne.
À savoir pas plus les SDF que les migrants. C'est un jugement d'ordre moral. Personne ne mérite non plus de vivre à 5 dans 20m2, personne. 

Et si tous ceux qui cherchent un logement à Paris avaient la bonne idée de squatter chez ceux qui vivent seuls dans 350m2 ? 

C'est moralement défendable, une cause légitime, sans doute. Mais cela reste illégal.

Tant que ces "migrants" seront "défendus" par des décervelés brandissant des "slogans" en lieu et place de "concepts", ils coucheront dehors. 

Soros : un poing, un slogan.  

Sans idéologie c'est la certitude de ne pas conceptualiser une  stratégie. 

Je reste donc très confiante dans la persistance du système. J'ajoute que Soros, lui, a une idéologie et qu'il la défend fort bien ! Le capitalisme. Jamais il ne contredira ses intérêts.
Ils utilise des guignols qui amusent la galerie et "font semblant" d'être "gentils".

Ils sont pathétiques !