lundi 22 février 2016

Migrants : et la lutte pour le bon goût ?



Les mots ajoutés en jaune sont superflus. Je dirais même contreproductifs.

Sur sa petite pancarte il est inscrit :"réfugiés, bienvenus pour me violer".

Les bras m'en tombent.....tout le monde perd la tête....ça serait assez drôle si....