vendredi 26 février 2016

Les dérives de la politique spectacle

Selon le quotidien Midi-Libre, une étudiante en droit a été arrêtée par la police près de Montpellier. Depuis septembre, la jeune Gabonnaise de 29 ans envoyait des messages d'amour et des photos érotiques au ministre de l'Économie, sur sa boîte personnelle. C'est la répétition des message qui a poussé Emmanuel Macron à déposer plainte le 16 février.



(La demoiselle veut son corps)

La jeune femme a été placée en garde à vue pour "messages réitérés malveillants en vue de troubler la tranquillité d'autrui".


 Selon la loi d'août 2014, qui réprime le "harcèlement par la voie électronique", elle encourt cependant jusqu'à un an de prison, et 15.000 € d'amende.

Source



(Les autres attendaient davantage de croissance....parce que là, pas d'embauches....)