vendredi 26 février 2016

Des lois variables sur un territoire invariable

Dans la "jungle" de Calais, des enfants "seuls, traumatisés, livrés à eux-mêmes". 

Plus de 300 mineurs vivent seuls dans le camp de migrants de Calais, sans parents ni responsables légaux. Face à leur refus d'intégrer des centres d'accueil, les autorités sont impuissantes.

Je ne sais pas ....mais la loi française semble ne pas s'appliquer aux enfants migrants sur le territoire.

Les lois prévenant la non-assistance à personne en danger, les lois sur la protection de l'enfance ne s'appliquent-t-elles pas ?

Non.

Question subsidiaire : quelles sont donc les lois qui s'appliquent à tous sur notre territoire partagé ?
 ( de gré ou de force )



Les autorités ont perdu la trace de 130.000 personnes et de 10.000 enfants en quelques mois...