jeudi 21 janvier 2016

Tunisie : émeutes aujourd'hui, révolution demain ?


La police tunisienne a fait usage jeudi de gaz lacrymogènes pour disperser plusieurs centaines de manifestants, au troisième jour de protestations pour dénoncer le chômage. Un policier a, en outre, été tué lors de ces affrontements. Source

Plusieurs milliers de jeunes Tunisiens ont manifesté devant les bureaux de la préfecture à Kasserine. Il s'agit d'une ville défavorisée du centre du pays où le mouvement de protestation a débuté, après le suicide d'un homme qui se serait vu refuser un emploi dans la fonction publique.

Les forces de l'ordre sont également intervenues dans les villes de Jamdouba, Beja et Skira, ainsi qu'à Sidi Bouzid. Dans cette dernière, les protestataires scandaient "du travail ou une autre révolution", selon des témoins et les médias locaux.

Photos de Béja et Tozeur :


Carte des manifestations plus ou moins "pacifiques" du jour.