vendredi 29 janvier 2016

Logement et mortalité

Au total, 3,8 millions de personnes sont mal-logées et 12,1 millions de personnes "fragilisées", soit "15 millions de personnes touchées, avec une intensité diverse, par la crise du logement", a souligné Christophe Robert, délégué général de la Fondation Abbé-Pierre, lors d'une conférence de presse. Source
Soit 1 personne sur 5 environ que nous croisons dans la rue est mal logée. À des degrés divers.





« L’habitat insalubre est à l’origine de nombreuses pathologies telles que le saturnisme, des morts dues aux intoxications au monoxyde de carbone, et puis les pathologies liées à des allergies ou à des maladies respiratoires comme l’asthme. »

Les résultats d’une étude de Médecins du Monde, menée auprès de 54 familles vivant dans des logements insalubres du Val-de-Marne, sont éloquents. Il en ressort que les enfants souffrent pour 48 % d’entre eux de rhinites, d’otites ou de maux de gorge, 17 % d’asthme et autant d’eczéma et de troubles du sommeil.
Chez les adultes, le plus préoccupant est l’impact de ces conditions de vie sur leur santé mentale. Plus de la moitié (57 %) déclarent manifester des troubles de l’humeur et plus du quart (22 %) présentent des symptômes de fatigue dont une partie peut être attribuée aux troubles du sommeil. Source
« Quand on est malade, on reste à la maison, mais quand c’est le logement qui rend malade ? » 

On déplore une augmentation de 50 %, en dix ans, du nombre de SDF (ils sont 141 500). L'espérance de vie de ces personnes est de 49 ans, contre 78,9 ans pour les hommes en moyenne nationale. C'est très préoccupant.

Le rapport en entier

---- j'estime qu'il ne faut pas chercher plus loin la cause de la dernière hausse de la mortalité en France.  (déjà vu Ici  , Et là ) 

Le mal logement, l'appauvrissement via la crise économique et le vieillissement de la population suffisent à faire baisser l'espérance de vie.


La dernière étude démographique de l’INSEE montre que l’espérance de vie des Français a diminué en 2015, pour la première fois depuis 1969.



Le choix allemand : 

L'Allemagne grâce à son afflux de migrants vit l'inverse. Sa population a augmenté et a rajeuni.


Un bond de 700 000 habitants, du jamais-vu depuis 15 ans ! Entre janvier et décembre 2015, l'Allemagne a renoué avec une forte croissance démographique en raison du flux migratoire. Le pays compte désormais 82 millions de personnes.


Dans un pays vieillissant, ce flux pourrait toutefois contribuer à enrayer le déclin démographique de l'Allemagne.  Source

-------maintenant il faut nourrir et loger cette nouvelle population. Sinon son espérance de vie 
sera bien en deçà de celle de nos parents (79-82 ans).

Avec une croissance de 1,1% en France, je rappelle qu'aucun emploi ne sera créé.

Faut-il "Uberiser" le migrant ? 

On commence à comprendre les limites du tout numérique et de la robotisation. Un toit sur la tête n'est pas numérisable et on vit encore difficilement dans un hologramme.

Par contre la "production de logements" a un coût que ne sauraient couvrir nos impôts utilisés à d'autres fins....









On attend donc le loup !