dimanche 24 janvier 2016

La Surpopulation, des routes et déroutes

Les autorités de Beijing ont déclaré qu’on limiterait sa population à 23 millions d'ici 2020 afin d'atténuer les problèmes tels que la surpopulation qui menait aux embouteillages, à la pollution et à la manque des ressources, y compris de l’eau.

«Lors de cinq années suivantes, Pékin va déplacer certains ses habitants dans la périphérie. Le nombre de résidents permanents du centre de la ville doivent être diminué par 15 %», a déclaré le maire de la ville Wang Anshun lors d’une réunion concernant la situation économique et écologique de la capitale chinoise.


L'Autriche va maintenant examiner la solution suivante, "c'est-à-dire, si nous devons encore accepter les demandes au-dessus du plafond, ou si nous pouvons refouler directement à la frontière (les demandeurs d'asile) dans les pays voisins sûrs", a-t-elle ajouté. "Nous devons revenir à la racine du droit d'asile. Ce que nous vivons actuellement n'a rien à voir avec la recherche de protection mais avec la recherche du pays le plus attractif économiquement. Ca ne peut pas continuer ainsi", a estimé la ministre. Source



Ressources limitées, surpopulation des villes, migrations et dé-migrations pour les mêmes raisons.



Les causes et les effets s'entremêlent les uns devenant les autres dans un cercle vicieux infernal. 


Guerre. Pour la survie.