samedi 28 novembre 2015

Syrie : les turcs pillaient les outils de production industrielle

C'est un entrepreneur syrien sunnite qui s'exprime. Un ancien producteur d'huile d'olive.

Vous avez accusé le gouvernement turc d'être derrière le pillage des usines d'Alep...

Oui. Et j'ai des preuves sérieuses. 

J'ai déposé deux plaintes contre le gouvernement turc, aux tribunaux de Strasbourg et à La Haye. J'ai recueilli des preuves solides, des vidéos, des confessions et des témoins. Beaucoup d'industriels m'appelaient en panique me disant que les rebelles étaient dans leur usine et que des experts turcs étaient avec eux. 
Les hommes armés ne font pas la différence entre les différentes lignes de production d'une usine. Ils ne savent pas comment désassembler les machines sans les endommager. C'est pourquoi les experts turcs étaient présents, pour choisir leur butin et les envoyer à Gaziantep, à Adana... J'ai reçu plus de 5 000 plaintes d'industriels, victimes de vols. 
Le butin est parti en Turquie avec la complicité de la police turque. Impossible de faire passer du matériel d'usine facilement. Certaines machines font 20, 30 mètres de long. Ils ont utilisé des camions, sont passés aux postes-frontières, pas à travers des champs d'oliviers. C'est de la contrebande organisée. Ils ont vidé les zones industrielles d'Alep. C'est un champ de ruines.

Source et beaucoup plus

Usine syrienne désaffectée...