vendredi 27 novembre 2015

Première décapitation : Onfray sur l'autel du vivre ensemble

On a perdu Onfray.

Que vous ne l'aimiez pas n'est pas la question. Le problème c'est que tout n'est plus possible à dire en France sans vivre un enfer.

On vient de perdre un pan entier de la démocratie. Car à sa suite beaucoup se tairont.

Onfray s'élevait contre les guerres d'ingérence dans les pays arabes et africains, sans pour autant donner un blanc seing à la religion musulmane.

- partie 1 de sa pensée :
« Droite et gauche, qui ont internationalement semé la guerre contre l'islam politique, récoltent nationalement la guerre de l'islam ».

- partie 2 de sa pensée :
« Citant de nombreuses sourates, confrontant les interprétations, il place les musulmans devant la réalité d’un texte qui, à côté de ces élans sublimes, fait également la part belle à la cruauté, à la haine des femmes, à l’esprit de conquête ». ( son éditeur ).


Une position tellement compliquée qu'il a du se taire ? Non, pas vraiment difficile à comprendre.

Mais un des deux bras de sa pensée n'était pas le bienvenu.

Sauras-tu le retrouver ?

Source 1Source 2

Première victime expiatoire du vivre ensemble :


Il me gonfle l'autel du "vivre ensemble" qui se transforme en "vivre seul" !