jeudi 26 novembre 2015

Migrants : invasion, émeutes et chaos à l'arrivée



« On n’en peut plus d’attendre, cette nuit on a dormi sous la pluie, on n’en peut plus, on veut passer », a déclaré un des manifestants, le Congolais Héritier Shabani, 31 ans. « Les Grecs ne nous disent rien, s’il y avait des bus, on rentrerait sur Athènes, mais il n’y a pas de bus, ou en tout cas pas assez », a-t-il affirmé.




Les déboutés, Iraniens, Pakistanais, Marocains, Algériens, Bangladeshis ou Somaliens, sont pour la plupart des jeunes hommes seuls. Certains d’entre eux bloquent depuis plusieurs jours le trafic ferroviaire entre Athènes et Skopje en campant sur la voie ferrée, tandis qu’une dizaine, se disant Iraniens, se sont cousu la bouche et observent une grève de la faim.



Regardez ces hommes jeunes en train de se soulever pour marcher vers .... L'Allemagne :


Et maintenant sur le NYT , le "Chaos de l'accueil allemand" !!!!!!!




Bien sur, en France pas un mot de cette guerre aux frontières. Qu'allons nous faire de tout ces hommes en Europe ? Aucune idée. Ensuite il y aura le regroupement familial et qu'allons nous faire de ces demandeurs d'emplois ?

Avant qu'ils ne viennent grossir les rangs des chômeurs nous aurons une guerre aux frontières.


Le flot ne s'arrêtera pas !!!!!!!