jeudi 8 octobre 2015

Jérusalem sous haute tension

Une manifestation d'extrême droite israélienne progresse vers la vieille ville. Et crie : « la nation exige vengeance »  ainsi que "mort aux arabes" . Et d'autres injures ...

L'esplanade des mosquées a été interdite aux musulmans de plus de 50 ans pour demain jour de prière.

Des israéliens ont été agressés violemment aujourd'hui. Des palestiniens voulaient les tuer. Des palestiniens sont morts.




C'est la mort partout. Ces gens qui manifestent ont peur. Ils ont peur et la peur amplifie leur rage.

C'est terrible...je ne sais pas quoi dire en fait car je sais qu'en Israël il y a des gens maintenant qui n'ont connu depuis leur naissance que cet état et qu'ils n'y sont pour rien.
Je sais aussi que dans les territoires palestiniens il y a des jeunes du même âge qui souffrent d'être nés là.

Tuer les uns ou les autres n'est pas une idée à retenir. Mais, mais, mais... Il faudrait détruire ce mur, refuser l'enfermement des populations palestiniennes.

Je sais aussi que certains israéliens jeunes manifestent avec des jeunes palestiniens et que la police les charge pareil.

Comment faire pour sortir de tout ça ? Sans morts, sans bain de sang, par le haut.

Aucune idée. Sortir l'extrême droite israélienne du pouvoir, laisser ceux qui sont pour la paix des deux côtés s'exprimer. Mais sont-ils assez nombreux ? Non. En plus des deux côtés ils passent pour des farfelus, voir des traîtres...

Dire "à mort ceux-ci" "à mort ceux-là" est contreproductif. les israéliens ne quitteront pas leur état, pas plus que les palestiniens. Faire un seul état fait peur aux israéliens car les palestiniens ont un taux de fécondité beaucoup plus élevé....

Il faudra bien trouver une entente possible....souvent j'ai le sentiment que tout à été fait pour que rien ne soit possible. Que personne ne puisse vivre tranquillement. Un problème inextricable.

Du coup, je pense à la technique du noeud gordien.... Vivre dans la bande de Gaza, que Gaza même puisse exister ce n'est pas de la folie organisée. ? Si. Tellement bien organisée que personne ne s'en sort,  hors dire "tuez les tous", chacun choisissant un camp.

ce qui ne veut rien dire. Et qui ajouterait du malheur au malheur.

D'un côté Israël, ses universités et ses richesses et de l'autre la Palestine sa misère et ses riens.

C'est une question de partage aussi, par exemple le partage du gaz... Je n'arrive pas a vouloir la mort de personnes délibérément. Je n'y arrive pas. Parce que sur ces territoires, il y a des gens.

Qu'est ce qu'on peut vraiment faire maintenant ? Je veux dire sans violence. Je n'en sais rien du tout.
Déjà aborder le problème sans vouloir la disparition des uns ou des autres c'est l'assurance de se taper la tête contre un mur.

Quelqu'un l'aurait fait exprès il n'aurait pas fait autrement. C'est juste mon sentiment.