jeudi 7 mai 2015

Quand la production coûte plus qu'elle ne rapporte

Ça donne des Faillites et des ventes d'exploitations à perte, possiblement, car qui voudrait investir dans une activité qui crée du déficit. ?

"Les éleveurs de viande bovine des sections bovines ligériennes bloquent les abattoirs afin de protester et de dénoncer la baisse des prix, le manque de transparence des cotations et le jeu malsain des industriels face à l'export".

"Aujourd'hui la viande bovine de vaches allaitantes est payée au producteur 60 centimes de moins au kilo qu'il y a deux ans",  "il faut arrêter de brader la viande".


A La Roche-sur-Yon (Vendée), aucun camion ne sort ni ne rentre à l'abattoir Socopa, filiale du groupe Bigard, a-t-on appris auprès de la préfecture. Ce site est bloqué depuis mercredi soir. A Cholet (Maine-et-Loire), l'abattoir Charal (groupe Bigard) subit le même sort, selon la Fdsea. Devant l'abattoir Socopa de Cherré (Sarthe), des pneus brûlent et empêchent là-aussi tout mouvement de camions, a constaté un photographe de l'Afp.  Source 3

« Nous les éleveurs Sarthois, nous sommes réunis sur ce site, premier site de transformation du groupe Bigard, pour dénoncer une situation et (lancer) un cri de désespoir ». 

« Il manque 60 centimes au kilo pour couvrir les coûts de production » des éleveurs".
" les éleveurs soient systématiquement les parents-pauvres des relations économiques dans la filière".
« transformateurs et grandes surfaces se sont refaits des marges en 2014 sur le dos 
des éleveurs ».

Quand on ne peut pas joindre les deux bouts avec le fruit de son travail il ne faut pas s'étonner qu'on le fasse mal, et en l'occurrence que les éleveurs utilisent des farines x ou y pour s'assurer un meilleur rendement autant que possible. 

Derrière tout ceci : la Concentration des terres agricoles dans les mêmes mains ......! La spoliation et l'empoisonnement de tous....