mercredi 27 mai 2015

L'homme diminué dans un monde décomposé

Trouvé sur L'échelle de Jacob

Boffff, oui, travaillez bien les gars ! Et Google aussi, vazi !

Pour nous augmenter il faut étudier notre ADN sur une grande échelle.
(pas forcément celle de Jacob) !

Il faut du temps pour réussir à "augmenter l'homme". On peut "bidouiller " les gènes et accroître quelques qualités particulières, créer des monstres, toussa, on le fait  déjà depuis longtemps.

Il s'agit là de Re-créer un humain qui se reproduira pas de créer un hybride qui ne saurait se perpétuer. Hors reproduction possible, ce ne sont que des monstres ou des créatures non-viables.

Hors les soucis de différences de classes, de droits et de préséances, c'est joli sur le papier mais difficile à obtenir.

Les clones peuvent maintenant se reproduire mais ne conservent pas à travers les générations les qualités du sujet copié initial.

Bref, nous ne sommes pas arrivés ! Tout ceci c'est blabla ! Quel recul aujourd'hui sur les "bidouillages" génétiques humains ? Pas assez !

Je ne dis pas qu'ils ne vont pas réussir à créer un homme immortel ( et très très beau ) je dis que ça sera long.

La matière première c'est nous. Le cheptel. On nous vendra une hypothétique immortalité en échange de notre ADN pour la science !

Après, on fait ce qu'on veut... Le sang va devenir une matière première "à la mode".

Wendy : "Alors, Shylock  ! C'est combien la livre de chair ?" "Son cours va et vient".

Nous, les humains allons simplement. Nous n'avons pas de "touche retour" dans la boîte ADN.

C'est ça qu'ils cherchent tous frénétiquement (pour eux, avant tout) , le bouton "reset".

Allez, les gars ! Go, go go ! Continuez !