samedi 30 mai 2015

Le Chômage de longue durée réinvente le STO

Le NYT s'émeut, oui il écrit avec émotion un article tout à fait surprenant où l'on apprend que faute d'emplois la France a créé de "Fausses entreprises".

L'article du NYT. La France crée de faux emplois

Le même article traduit par Google

Des commentaires usLes mêmes non traduits par Google

Que sont ces entreprises ? Elles se nomment "des entreprises d'entraînement pédagogiques "

Une entreprise d´entraînement (EE) ou Entreprise d’Entraînement Pédagogique (EEP) est une entreprise fictive utilisée comme centre de formation pratique pour plonger des personnes sans emploi dans un contexte professionnel réel. Pas beaucoup plus ici
Non, pas beaucoup plus ! Car "on ne s'en vante pas" vraiment !!!!! J'ai beaucoup cherché pour très peu... Trouver ! 




Toute l'Europe est là car, comme le dit le NYT le chômage européen est une plaie et touche une population de plus en plus importante.

Vous remarquerez avec moi que ce site est fort "discret" par rapport à ses ambitions ! ;)




Il y a 100 entreprises "qui n'existent pas" aujourd'hui en France !
Le NYT décompte 10 millions de chômeurs de longue durée en Europe, L'année dernière 52,6 pour cent des chômeurs dans la zone euro étaient sans travail depuis un an ou plus, selon Eurostat, et beaucoup d'entre eux sans emploi plus de deux ans.

Le problème est pire au Sud de l'Europe. En Grèce, 73 pour cent des demandeurs d'emploi n'ont pas travaillé depuis plus d'un an; en Italie, c'est 61 pour cent.

la tendance est à la hausse, comme en France, où le taux a récemment approché 43 pour cent, le plus élevé en deux décennies.

Le concept de sociétés virtuelles, appelé" les entreprises d'entraînement", trouve ses racines en Allemagne après la Seconde Guerre mondiale, quand un grand nombre de personnes ont du réorienter leurs compétences. Destiné à compléter la formation professionnelle, les centres ont émergé  à travers l'Europe dans les années 1950 et se propagent rapidement dans les deux dernières décennies. Aujourd'hui, environ 5000 entreprises d'entraînement opèrent sur le continent, soutenue par des fonds publics, avec au moins 2 500 ailleurs dans le monde, y compris aux États-Unis. 

En France, 12 nouveaux centres ont vu le jour depuis 2013, a déclaré Pierre Troton, le directeur de l' Euro Ent'Ent , qui supervise le réseau de 110 entreprises virtuelles de la nation.

Qui paye ces machins qui ne servent à rien ? Le contribuable ! Nous !
Au niveau européen, national, régional, départemental ! 

Qui y trouve bénéfice ? 
Bénéfice financier :

-les centres de formations qui ne serviraient plus à rien vu les fermetures d'entreprises, tel les GRETA ou l'AFPA
-les bailleurs de locaux professionnels, les petites PME qui vendent les photocopieuses ou aménagent les "bureaux" ou servent les repas. L'économie très locale.
- sans ces "trucs" les gens concernés ( formateurs ou boulangers seraient eux aussi au chômage !).

On crée donc une économie virtuelle subséquente.


Un schéma de Ponzi appliqué à l'emploi ! 

Ce qui m'a beaucoup troublée dans l'article c'est le "bénéfice pour les faux employés":

Tous font état de leur désespoir à être chômeurs et de leur satisfaction concomitante à aller pointer chaque matin sans être payés.

On a vient de finaliser l'esclavage total, la soumission aux règles du "bien vivre", la servitude volontaire est achevée !

Non de Zeus ! Les mecs restez au lit quand vous êtes pas payés, faites de câlins et buvez votre café tranquilles ! C'est le minimum, non, quand on est pas payé, on se les tourne !


En un mot, je suis ATTERRÉE !

Des gens super fiers de ne RIEN faire ! Ils n'ont que ça à faire dans cette vie si courte ? :


Les logos de cette usine à gaz qui nous coûte un bras et qui invente les emplois qui n'existent pas !






Éléments du pourquoi de toute cette arnaque ! Avec nos zeurollars !